masculins / Stage Evian

Retour au ballon... sous la pluie

Publié le 30 avril 2008 à 13:55 par R.B

3ème jour de stage à Evian… retour en matinée sur les pelouses pour le groupe olympien…

La nuit venait à peine de retirer son regard mystérieux collé aux fenêtres d’une ville encore assoupie. L’heure de prendre de la hauteur en direction de la campagne au dessus du Lac, façon mer d’huile dérangée par deux ou trois barcasses. Les canards peuvent chercher leur pitance en toute tranquillité ! Le Royal Hôtel, l’Ermitage sont laissés de côté. Les superbes résidences invitent au farniente. La gare d’arrivée du Funiculaire est fermée pour quelques jours encore. La pleine saison démarre à la mi-mai.

Un peu plus loin, le stade d’Evian où les joueurs lyonnais vont venir s’entraîner. Puis la route du Golf. Un cadre enchanteur se dessine… le Golf Master Evian Club. Son parcours taillé de très près, son club house, sa boutique… Les empreintes de mains des lauréates du célèbre Trophée du mois de juillet sont mises en évidence sur un mûr. Pas de golfeurs, juste des employés en plein bichonnage.

La route redescend ensuite vers le Lac. Une armée d’employés municipaux s’activent pour toiletter rues, jardins, pelouses. Les Thermes se préparent pour une nouvelle journée. Contrairement aux prédictions d’une mamie croisée la veille dans l’ascenseur de l’hôtel, il fait beau. Mamie Thérèse, vos rhumatismes ne sont pas toujours une bonne grenouille ! Retour à l’hôtel ; petit déjeuner en compagnie d’un couple de curistes qui parlent de ses problèmes de santé. Bon appétit…

[IMG43048#R]A 10h 15, Bats, Génésio, Duverne partent au stade préparer la séance. Patrick Müller et le Kiné Sylvain Rousseau descendent en VTT. « J’ai besoin de me chauffer… ». Le Suisse ne néglige aucun détail. 15 minutes plus tard, le reste de la troupe se met en branle. La pelouse billard du stade d’Evian attend le sextuple champion de France qui retrouve le ballon après 3 jours sans. Echauffement pour commencer ; les gardiens bossent évidemment avec Maitre Jo ; les joueurs de champ avec Robert. 4 ateliers ; du rythme, du rythme… sous le regard d’une centaine de spectateurs dont Yohan Di Tommaso, ancien lyonnais actuellement buteur à Croix de Savoie qui joue ce week-end le match de la montée face à Besançon et des jeunes impatients d’obtenir les autographes des Benzema, Juninho et consorts..

Bernard Lacombe est présent. Il est arrivé la veille au soir. Il se souvient que l’OL avait gagné son ticket pour la CFA en 68 en battant Evian 1 à 0 grâce à un but de Bernard Lhomme. Aimé Mignot était joueur-entraîneur. Georges Prost, Alain Thiry… étaient aussi de cette rencontre. Souvenirs, souvenirs… d’un autre temps. Le club d’Evian évoluant désormais en Excellence.

La pluie obscurcit l’horizon. Finalement les rhumatismes de la mamie ne la trompaient pas. Place au ballon à 11h 10. Les joueurs font leurs gammes avec cet objet chéri. 10 minutes plus tard, place au jeu, une forme de toro, en 2 groupes. De la vivacité et de la précision ! Aux bords du terrain, le staff médical regarde l’entraînement. Des nouvelles ? « Jérémy Toulalan va se tester pour savoir s’il peut jouer à Nice. J’ai envie de dire qu’il est désormais maître de la décision. Savoir notamment s’il peut passer au dessus de la douleur qui peut subsister. Juninho a profité des soins et du repos pour se soigner. Patrick Müller est désormais médicalement apte à retrouver les terrains. ». Un bilan de santé signé du Doc.

Le froid s’est installé. Les gardiens de but rejoignent « les manchots ». Le petit Corenthin, 11 ans, est comme un fou. « Je suis fan de Bodmer, Keita, Benzema et Coupet. J’habitais Lille avant. J’habite à Evian et je joue attaquant. C’est trop bon de voir les joueurs… Je suis supporter de l’OL depuis 6 [IMG43049#L]ans.». Les joueurs débutent une opposition. C’est vraiment reparti en ce mercredi 30 avril. 1 à 0 pour la première période. Coupet laisse sa place à Fred Roux qui encaisse quasi immédiatement un penalty de Juninho. Il pleuviote… La buvette, salle des trophées par ailleurs, fait un excellent abri. Score final 2 à 1 (2 buts de Delgado). Källström et Boumsong se sont partagés une mi-temps le poste d'arrière gauche.

A 12h 10, tout est fini. Les joueurs sont assaillis par les petits fans. La pluie est devenue franchement désagréable. Et en plus, le vent s'est levé. Cet après-midi, aux Thermes, le groupe sera à l'abri.
Sur le même thème