masculins / Auxerre - OL 0-3

Retour aux affaires

Publié le 27 novembre 2011 à 18:55

Sérieux et appliqués, les Lyonnais sont allés s'imposer de belle manière à Auxerre et mettent ainsi fin à leur série négative.

Après deux défaites consécutives en championnat suivi d’un match nul (0-0) face à l’Ajax, c’est un OL en quête de rachat qui se présentait à Auxerre. Rémi Garde avait apporté quelques modifications à son équipe par rapport aux dernières sorties de celle-ci. Bafétimbi Gomis et Yoann Gourcuff débutaient ainsi la rencontre sur le banc tandis que Gueida Fofana et Ederson prenait place dans le milieu de terrain lyonnais.
Au coup d’envoi la composition lyonnaise était la suivante : Lloris, Réveillère, Cris, Lovren, Cissokho, Fofana, Källström, Briand, Ederson, Bastos, Lisandro.

Les deux formations entamèrent la rencontre très prudemment. Le duo Bastos-Ederson était en vue en début de match. Le second se créa une timide opportunité au cœur de la surface mais, bien gêné, il dévissa son tir du gauche (7e). Ederson, souvent trouvé dans les intervalles, glissa un bon ballon à Lisandro Lopez qui frappa en force mais Sorin s’interposa (17e). Sérieux et appliqués, les gones furent rapidement récompensés. Michel Bastos adressa un bijou de centre pour la tête plongeante de Lisandro qui termina au fond des filets (20e). Quelques minutes plus tard, Oliech, touché par Lovren,  aurait pu bénéficier d’un penalty mais Monsieur Piccirillo ne broncha pas (23e). A la demi-heure de jeu, force est de constater que la possession du ballon était clairement olympienne (63%). Hugo Lloris eut tout de même un arrêt décisif à réaliser sur un coup franc d’Alain Traore (32e). C’est avec maîtrise que les joueurs de Rémi Garde terminèrent la première période.

En seconde période, les Auxerrois eurent une grosse occasion à la suite d’un corner repris par Hengbart mais la tête du défenseur icaunais échoua juste au-dessus du cadre (50e). Un rare incident eut lieu. Une banderole à l’encontre des arbitres provoqua un arrêt de jeu de quelques minutes. Les gones auraient pu faire le break sur une contre-attaque en solo de Michel Bastos mais, face à Sorin, le Brésilien privilégia le tir en force et  perdit son duel (66e). Dans la foulé, un tir de Lisandro fut contré in extremis alors qu’il avait été mit sur orbite par Jimmy Briand. L’Argentin fit mouche peu de temps après. Servi à la limite du hors-jeu, Licha feinta un défenseur et le gardien auxerrois avant de glisser magistralement le cuir au fond des filets (69e). Oliech sonna le réveil des joueurs de Fournier mais sa reprise échoua sur la barre transversale d’Hugo Lloris (73e). Michel Bastos, en solo, termina le travail en allant crucifier Sorin à bout portant (88e). L’OL renoua ainsi avec le succès et cela de la meilleure des façons.

Sur le même thème