club

Retour sur le 9eme Jobs&Cité Stadium Alternance

Publié le 08 avril 2015 à 18:41

Abdel Belmokadem, créateur de ce forum dédié à l’égalité des chances face à l’emploi, est revenu sur l’évènement du 1er avril et les projets de l’association Jobs & Cité.

Abdel, pourquoi avoir choisi de décliner votre opération sur le thème de l’alternance ?

Nous avons lancé le Jobs&Cité Stadium il y a 8 ans avec l’objectif de faciliter la rencontre entre personnes en recherche d’emploi et entreprises en phase de recrutement. Nous avons remarqué que les besoins et propositions de nos partenaires se tournent aujourd’hui de plus en plus vers des postes en alternance.

Je crois beaucoup en l’alternance qui permet d’allier formation diplômante et formation terrain continue, et de rapprocher les jeunes employés un peu plus de l’emploi.

Quel bilan tirer de cette seconde édition ?

Nous sommes très satisfaits du résultat de cette demi-journée qui aura permis d’accueillir 480 personnes, mais surtout à nos partenaires qui ont identifiés une centaine de candidats qui vont  être convoqués prochainement pour un second entretien. Cet indicateur est important pour nous puisqu’il témoigne de la pertinence de ce forum pour tous les acteurs présents.

Des grandes échéances attendent Jobs&Cité en 2015 et 2016. Peux-tu nous en dire plus ?

Ce 1er avril était très important dans la mesure il marquait à la fois une fin et début. Il s’agissait premièrement de notre dernière opération au Stade de Gerland, 9 ans après avoir lancé, avec le soutien d’OL Fondation, notre 1er J&C Stadium dans cette même enceinte.

Par ailleurs, cette nouvelle opération a surtout marqué le lancement d’un grand tour de France pour l’association puisque nous allons organiser des forums emploi dans chacun des 10 stades retenus pour l’Euro 2016.

Nous avons la chance d’accueillir en France un évènement merveilleux qui rassemble et fédère tous les publics dans leurs diversité au sein de lieux connus et reconnus par tous. Notre objectif au travers de cette opération est de montrer que ce genre de manifestations peut aussi servir un des combats majeurs de notre société : l’emploi.