feminines / D1 féminine

Retour sur OL féminin - Juvisy…

Publié le 05 décembre 2011 à 10:35 par OT

Analyse après le match nul 1-1 concédé par les Lyonnaises face à Juvisy, samedi soir à Gerland.

MANQUE DE RÉUSSITE
On ne peut pas dire que les Lyonnaises ne se sont pas créées d’opportunité, face au leader du championnat. Juvisy se contentant d’attendre dans son camp, l’OL a eu le monopôle du ballon durant toute la rencontre, avec pas moins de six occasions franches au final. Il y eut de la malchance avec la barre trouvée par Amandine Henry sur corner (10e), un manque de réalisme sur une tête de la milieu de terrain (36e), et sur une frappe d’Eugénie Le Sommer sur la barre (68e), mais aussi des parades décisives d’Audrey Mallet sur des tentatives de Camille Abily (44e) et Lotta Schelin (90e), et un sauvetage sur sa ligne, sur une tête à bout portant de Wendie Renard (63e).

BLOC DÉFENSIF FÉBRILE
Patrice Lair avait déjà soulevé ce problème en début de saison. Son équipe pêche dans le repli défensif. Et si cela n’a pas de conséquence face aux adversaires plus modestes, ce défaut peu coûter cher dans les grands matches. Samedi soir, Juvisy s’est souvent montré dangereux en contre, avec une première alerte sur une frappe de Sandrine Soubeyrand (20e). L’action qui amène le but sur penalty de Gaëtane Thiney (35e), vient d’une mauvaise relance parfaitement exploitée par Juvisy. À l’arrivée, Sarah Bouhaddi maîtrise mal sa sortie au sol, et heurte Laëtitia Tonazzi. La gardienne de l’OL, livrée à elle-même, aurait même pu encaisser un autre but sur une frappe de Stéphanie Leocadie repoussée par la barre (70e). Dans l’ensemble, le bloc défensif de l’OL s’est montré fébrile face au duo de très haut niveau Gaëtane Thiney - Laëtitia Tonazzi.

ÉTAT D’ESPRIT IRRÉPROCHABLE
Samedi soir, les Lyonnaises ont fait preuve d’une combativité de tous les instants, à l’image d’Amandine Henry qui a réalisé un match exceptionnel, en milieu défensif puis au poste de latéral droit. Malgré l’ouverture du score de Juvisy contre le cours du jeu, les joueuses de Patrice Lair n’ont rien lâché, et ont été récompensées par l’égalisation d’Eugénie Le Sommer (80e). L’entrée de Rosana en fin de rencontre a apporté de la fraicheur et dynamisé les dernières attaques lyonnaises. La Brésilienne fut proche d’offrir le second but à Lotta Schelin, suite à un rush au cœur de la défense de Juvisy (90e). Avec un seul point de retard sur le leader Juvisy, l’OL a largement les moyens de terminer le championnat en tête, s’il conserve cet état d’esprit et sa qualité de jeu.

Sur le même thème