masculins / Rosenborg 0 - OL 1

Retour sur une cinquantième réussie

Publié le 29 septembre 2005 à 15:40 par R.B

[IMG6770L]<b>50ème match</b> de Champions League pour les Lyonnais à Rosenborg… 25 rencontres à l'extérieur pour 11 succès (Bayern, Fenerbahce x 2, Inter Milan, Bratislava, Sparta Prague, Rosenborg, Werderbrême, Heerenven, Bayer leverkusen, Real Sociedad). En inscrivant son but de la tête, Cris a marqué le <b>35ème but </b>de rang des Gones et ce lors des 12 dernières rencontres de Champions League. Il faut remonter au match à Porto, défaite 2 à 0, pour voir les hommes du président <b>Jean-Michel Aulas</b> quitter le terrain avec 0 but dans leur escarcelle...

50ème match de Champions League pour les Lyonnais à Rosenborg… 25 rencontres à l'extérieur pour 11 succès (Bayern, Fenerbahce x 2, Inter Milan, Bratislava, Sparta Prague, Rosenborg, Werderbrême, Heerenven, Bayer leverkusen, Real Sociedad). En inscrivant son but de la tête, Cris a marqué le 35ème but de rang des Gones et ce lors des 12 dernières rencontres de Champions League. Il faut remonter au match à Porto, défaite 2 à 0, pour voir les hommes du président Jean-Michel Aulas quitter le terrain avec 0 but dans leur escarcelle.



Ce succès en Norvège est aussi le 12ème match officiel de la saison sans défaite et le 17ème de rang ; la dernière défaite remontant à la venue du PSG au stade de Gerland. Au fil du temps, des saisons, l'OL se constitue un palmarès de plus en plus conséquent et ces voyages européens ne lui font plus peur. Sur la pelouse du Lerkandal Stadion, les partenaires de Cacapa ont donné une leçon de maîtrise collective basée sur cette fameuse solidarité de plus en plus évidente ; sur une énorme envie de s'imposer ; sur une très grande qualité technique, notamment de son milieu de terrain. Ce milieu de terrain était phénoménal la saison dernière avec Essien ; il l'est tout autant dans un registre différent depuis le départ du Ghanéen pour Chelsea et l'arrivée de Tiago. Le Portugais recherche constamment la justesse dans toutes les actions qu'il entreprend. Il le fait tellement bien qu'il donne l'impression, par moment, d'être en retrait par rapport à ses partenaires. Juste une impression… Le déplacement à Rosenborg a signé aussi le retour de l'énorme Diarra, absent contre Lens et Nantes. Quelle autorité ! Quant à Juninho, il a fait littéralement tourner en bourrique les Norvégiens du début à la fin.



Ces 90 minutes norvégiennes ont mis en lumière les bienfaits du roulement instauré par Gérard Houllier. A Nantes, il y avait 6 joueurs différents au départ par rapport à la rencontre face à Lens…. A Rosenborg, il y avait aussi 6 joueurs différents par rapport à Nantes. Des changements qui apportent cette fraîcheur indispensable, même si en Champions League, l'équipe de départ mercredi soir a été à une unité près, Wiltord pour Govou, la même que face au Real Madrid ; en 2 rencontres, seuls 14 joueurs ont été utilisés… 8 éléments étant à 180 minutes !



Cris a marqué son but de la tête sur un corner de Malouda dévié par Cacapa. C'est le 9ème but inscrit avec cette partie du corps sur les 20 des Lyonnais cette saison ! Le huitième but après une balle arrêtée, en tenant compte de la touche de Réveillère contre Strasbourg.



Tous ces constats montrent la belle santé du quadruple champion de France. Ce matin en montant dans l'avion, chaque membre de ce groupe a eu droit aux applaudissements des autres passagers. Le voyage retour sera marqué de très nombreux rires. Une superbe ambiance ! « Maintenant, il va falloir se remettre au travail pour le dernier col à franchir avant l'étape de repos… ». Patrice Bergues ne cachait pas le plaisir qu'il a pris mercredi soir en regardant la prestation de son groupe… mais il était déjà tourné vers Rennes au moment de récupérer ses bagages à l'aéroport Saint-Exupéry. En Bretagne, l'OL sera privé de Diatta, Réveillère et Berthod, suspendus… nous en reparlerons bientôt.



R.B