masculins / Bordeaux 1 OL 0

Retour sur une qualification historique

Publié le 08 avril 2010 à 14:31 par R.B

L’OL est « enfin » dans le dernier carré de la LDC en sortant vainqueur de la confrontation franco-française face à Bordeaux. Su l’ensemble des deux matchs, l’OL peut notamment remercier Lloris son gardien de but…

Sans lui, le septuple champion de France aurait sans doute la mine grise ce jeudi. Immense à l’aller en deux occasions… Immense ce mercredi en fin de rencontre. Quand le Niçois n’a pas sorti ses gants de magicien, il a été rassurant dans quasiment toutes ses interventions. ET en plus dans les deux rencontres, il a eu cette part de chance en étant sauvé par sa transversale. Tout le monde s’accorde à dire que l’OL lui doit énormément depuis qu’il est arrivé au club. La joie manifestée à son égard par ses partenaires en fin de rencontre au Stade Chaban Delmas montre à quel point ils lui sont reconnaissants de sa performance, de ses prestations.

Joie

Magistral dans sa cage tout autant qu’en dehors à l’image de ses déclarations d’après match toujours empreintes de sérénité, de lucidité, de recul et de mise en lumière du collectif plus que de sa propre personne. Hugo fait son boulot, simplement son boulot. Il bosse pour progresser, toujours progresser. Il admet du bout des lèvres un arrêt important en trouvant les mots pour ne pas se mettre en avant. Il convient ouvertement d’un acte manqué. Ce bonhomme de 23 ans est tout simplement étonnant ; attachant. Comme quand il déclare en zone mixte mercredi soir. « Dans cette qualification, il ne faut pas oublier Karim Benzema et Juninho… ». Le collectif, l’histoire du club plus forts que tout. Mais nous nous avons envie de lui dire qu’il est le plus fort. Quels gardiens du temple peuvent se vanter d’être meilleur que lui en ce moment ? A son niveau, ils se comptent sur les doigts d’une main, mais plus fort ?  Merci.

Lloris en figure de proue bien secondée par Captain Cris. Le Brésilien est redevenu depuis longtemps un mur en béton armé. Cette qualification, il l’a appréciée à sa juste valeur après avoir connu les échecs du PSV Eindhoven et du Milan AC. Réveillère, lui, était déjà de la partie face à Porto ! Une pensée aussi pour « Sid » Govou, qui a tout connu avec l’OL depuis le changement de siècle, suspendu mercredi soir. Et quel bonheur pour ceux qui sont arrivés récemment ou encore les gamins issus du Centre de Formation.

Joie

Bonheur pour l’entraineur Claude Puel qui entre enfin dans l’histoire du club. C’est en effet sa première grande victoire avec l’OL en attendant  encore plus. IL a fait mieux que Paul Le Guen, Gérard Houllier dans cette compétition. Bonheur pour le club, les supporter. Bonheur sans doute très particulier pour le Président Jean-Michel Aulas qui doit rêver un peu plus d’accrocher cette Coupe magnifique jamais aussi proche dans sa 22ème saison de présidence.

Les Lyonnais sont donc qualifiés. Ils retrouveront le Bayern, un club qu’ils connaissent bien. Malheureusement, la qualification s’est faite dans la douleur disciplinaire. Avant le match aller face au Bayern Munich, 7 lyonnais sont désormais sous la menace d’une suspension : Pjanic, Toulalan, Gonalons, Cris, Cissokho, Källström, Delgado. Cela sera compliqué d’échapper pour tous ces joueurs à une nouvelle sanction.

Joie

En attendant le mercredi 21 avril, retour au championnat où le quotidien, devant déboucher en fin d’exercice sur un nouveau ticket pour la LDC, débute par un sacré morceau à passer. Les Dogues sont en effet à Gerland dimanche. Puis, il faudra retourner en Gironde…  Quel programme !

Sur le même thème