masculins / OL - Stade Rennais

Réussir l’ouverture

Publié le 10 août 2014 à 09:01 par R.B

Après avoir obtenu sa qualification pour le barrage de l’Europa Ligue, l’OL ouvre à domicile le championnat 2014-2015… avec l’envie de bien faire… Son adversaire, le Stade Rennais, a changé de visage pendant l’été… et a souvent réussi par le passé à Gerland…

Le premier  obstacle de la saison n’était pas vraiment haut mais il fallait le franchir. Les coéquipiers de Maxime Gonalons seront donc au rendez-vous du barrage de Ligue Europa… en attendant mieux. Cette qualification a préparé « dans la réalité » la troupe lyonnaise. Une troupe dirigée désormais par Hubert Fournier. L’accent a été mis aussi sur la préparation, la prévention…  avec la création d’une cellule performance. Cela a donc  bougé pour faire aussi bien, voire mieux que la saison dernière. Gomis, Briand, Vercoutre, M. Lopes sont partis… Il pourrait y avoir d’autres départs. Rose, Jallet, Yattara sont lyonnais.

Des changements mais « pas grand-chose » par rapport à ceux du Stade Rennais. Si l’entraineur est toujours Philippe Montanier avec des responsabilités étendues, le président a changé et l’effectif, bouleversé. Huit départs dont ceux de Féret, Alessandrini, Pitroipa, Oliveira… pour 9 arrivées. Des nouveaux plus ou moins connus avec une très forte connotation étrangère. Trois stages, 8 matches amicaux pour huiler les nouveaux rouages. Est-ce-que  le club breton sera prêt d’entrée. Il peut s’appuyer sur les Costil, Armand, Danzé, Makoun, Pajot ou autres Toivonen, Grosicki, Ntep… qui connaissent la maison.

Si les Rennais seront privés de Brüls (absent pour trois mois) et peut-être en manque de repères, l’OL va disputer son troisième match officiel. Sans Fofana pour de très longs mois, mais  aussi en étant privé de Grenier, Gourcuff, Dabo, Bisevac, Bedimo ou encore B. Koné, suspendu. Cela fait beaucoup ! En ce qui concerne Lindsay Rose, cela devrait aller. S’il n’est pas aligné, Gonalons devrait « dépanner » en défense centrale. Restera quelques choix à faire au milieu. En attendant le retour des uns et des autres, la fin du mercato, Hubert Fournier est parti sur le même schéma  de jeu que son prédécesseur Rémi Garde. Si l’intégration de Christophe Jallet est déjà acquise, reste à peaufiner certains automatismes devant. Lacazette « a perdu » Bafé Gomis et Jimmy Briand comme partenaires remplacés par Mohamed  Yattara et Yassine Benzia.

Ce Stade Rennais en ouverture sera à priori d’un tout autre calibre que la « gentille » formation tchèque de passage jeudi soir. Le club breton a l’ambition de montrer un visage plus ambitieux que lors des deux dernières tristes saisons. On sait que Toivonen peut faire mal à n’importe quelle équipe… l’OL s’en souvient. De plus, ce club a dans ses gênes l’habitude de bien réussir à Gerland. 2 succès et 6 nuls lors de ses dix dernières visites !

Méfiance de rigueur avant cette première étape du  long marathon hexagonal. S’il ne sert parfois à rien de partir trop vite, la vérité du début ne survit pas toujours à l’enchainement des journées, les points engrangés apportent de la confiance et permettent de travailler avec sérénité. C’est l’ouverture de la chasse aux points… Alors mieux vaut un bon départ comme c’est le cas depuis la saison 2004-2005 (8 victoires et 2 nuls).







Sur le même thème