masculins / stage maroc

Réveil au galop

Publié le 03 janvier 2011 à 10:25 par R.B

Début de journée par un footing sur un parcours de golf… Rien de tel pour se mettre en appétit…

7h. La nuit plie bagage sur Marrakech. Le jour se lève en prenant son temps. Au loin l’Atlas met de la hauteur sur l’horizon. La Palmeraie endormie frissonne en attendant les premiers rayons de soleil. 7h. L’heure du rendez-vous pour le groupe lyonnais. Au menu des corps à jeun, un footing de 35 minutes en plusieurs groupes aux vitesses différentes. Dans le crâne dégagé de Cris, on peut lire son arrière pensée : je serais bien resté au lit.

A 7h 15, la troupe olympienne prend la direction du golf. Cela caille vraiment. Jo Bats suit à Vélo. Il est rapidement en galère avec sa monture branlante de partout. Le parcours du golf offre ses merveilles sous un ciel qui se vêt de bleu et de rouge. Si les golfeurs Font encore des rêves de coups exceptionnels, de petites mains s’activent pour bichonner leur terrain de jeu. Les Lyonnais doivent se dire que la seconde partie de saison a bien démarré. Dans la voiturette de golf, il fait franchement froid. Un froid que le chauffeur en gant blanc ne ressent pas ! Quant à « Guioche » célèbre photographe… il trouve le moyen de chuter à l’arrière de cette voiturette en faisant son métier. Franchement marrant.  Après le diner chez le chef cuisinier Aldo à la moustache en forme de guidon de vélo, il a peut-être eu du mal à dormir. Et comme, il n’est pas du matin… Cet Aldo est Italien, supporter du Milan AC. Il affirme avoir du sang rouge et noir dans les veines tout en racontant qu’il s'est fait tatouer l’épaule à la gloire de son club après une finale gagnée de Ligue des Champions.. "C'est mieux que de mettre à Claudia ou Lola... Les femmes peuvent passer mais pas son club...". A chacun ses idées.

7h 40, retour à l’hôtel. Le jour s’est définitivement levé. Les joueurs sont réveillés et ont hâte d’aller se restaurer. Le staff discute de ce footing. On consulte les montres sophistiquées ce qui fait dire à Jimmy Briand : « Elles font tout, mais elles ne donnent pas l’heure… ».

A 10H 30, rendez-vous en salle de musculation pour un travail de prévention articulaire et musculaire. Michel Bastos arrivera lui en début d’après-midi.

Sur le même thème