masculins / OL - Lorient J-5

Réveillère : « Je suis bien dans ma tête »

Publié le 08 septembre 2009 à 16:16 par TS

Ce matin, au terme de l’entraînement, Anthony Réveillère est revenu sur le bon début de saison de l’Olympique Lyonnais. Il a également évoqué sa situation personnelle, le mois de septembre et la Ligue des Champions.

Comment jugez-vous le début de saison de l’OL ?
Le bilan est plus que satisfaisant, même si on aurait pu prendre le maximum de points. Ce mois d’août était décisif, notamment pour la suite de la saison en Ligue des Champions. Et puis, en championnat, les cinq premiers matchs sont toujours très importants pour bien lancer la saison et se placer en haut de la hiérarchie.

A titre personnel, vous êtes satisfait de votre début de saison ?
Oui, je suis globalement satisfait. J’ai participé à toutes les victoires de l’équipe, mais c’est avant tout le collectif qui prime. Cette saison, j’ai plutôt bien digéré la préparation physique, mais je n’ai pas envie non plus de m’arrêter là. Je suis bien dans ma tête, je donne tout et je me fais plaisir. Et puis, j’ai joué cinq matchs en quinze jours. C’est bien pour moi, pour mon genou. Et si certains avaient des craintes là-dessus, j’espère qu’ils sont rassurés.

Justement, où en êtes-vous avec votre genou ?
Moi, j’ai fait le deuil de cette blessure. Physiquement, je me sens super bien. J’ai toujours positivé depuis ma blessure. J’ai choisi de ne pas avoir recours à l’opération et je l’assume. J’avais fait mon choix en fonction de mes sensations personnelles. Je le sentais comme ça. C’était un pari. Maintenant, j’ai su retrouver mon niveau. Dans notre métier, la meilleure réponse, c’est sur le terrain.

La saison dernière, vous aviez émis le souhait de voir une hiérarchie clairement établie au poste de latéral droit. Avez-vous l’impression qu’il y en a une désormais ?
Je ne sais pas, ce n’est que le début de saison. Je ne me focalise plus là-dessus, je fais ce que j’ai à faire. L'entraîneur sait ce que j'en pense, mais le boss, c'est lui. Moi, je donne le maximum à l’entraînement, en match.

L’OL attaque un mois de septembre chargé avec Paris et Toulouse en championnat et le retour de la Ligue des Champions. Ce mois de septembre risque-t-il d'être un révélateur pour l’équipe ?
C’est vrai qu’il y a un beau mois de septembre qui s’annonce. Tous les matchs seront importants, seront des tournants. Même si ce n’est jamais évident après une trêve internationale, d’autant plus qu’on était sur une bonne dynamique. Il faut vite se reconcentrer sur ce qu’on a fait au mois d’août. Et j’espère qu’on repartira sur les mêmes bases.

Qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans le jeu par rapport à la saison dernière ?
Cette saison, on essaie de faire du jeu, que ce soit à domicile ou l’extérieur. Et puis, on a en retrouvé cette culture de la gagne qui nous a manqué la saison dernière, et qui fait que l'on subissait quelquefois les événements. On veut de nouveau être intraitable, mettre le feu à domicile et jouer la gagne à l'extérieur. Il faut s’occuper de nous, de notre jeu, parce qu’on a les joueurs pour faire de bonnes choses.

Avec le départ de Fabio Grosso, Claude Puel a affirmé que vous étiez une solution possible comme doublure d’Aly Cissokho à gauche… Qu’en pensez-vous ?
Je ne sais pas. Moi, je verrais plus d’autres joueurs. Je me sens bien à droite, et je pense que c’est là que j’apporte le plus. A gauche, il y a d’autres joueurs qui peuvent aussi y prétendre. Et il y a les jeunes du centre de formation. Et puis Aly, il est bien, il est jeune et il peut jouer tous les matchs. Je peux dépanner, mais vraiment en dernier recours…

La semaine prochaine, vous retrouvez la Ligue des Champions avec la réception de la Fiorentina à Gerland. Quel sera l’objectif cette saison dans cette compétition ?
La gagner. Quand on joue dans un club comme l’OL, on doit jouer toutes les compétitions pour les gagner. A court terme, il faudra sortir des poules avant d’envisager autre chose. Contre la Fiorentina, il sera important de faire le plein de points à domicile. C’est une équipe qu’on connaît bien, et puis il n’y a pas eu beaucoup de changements cet été. C’est un bien de commencer par un gros match avec le public.

Avant ça, vous recevez Lorient ce samedi à Gerland. Comment voyez-vous cette rencontre ?
Lorient, c’est une bonne équipe qui est très difficile à jouer car elle joue bien au ballon. Il nous faudra reprendre le rythme du mois d’août et repartir de plus belle. En tout cas, ce sera un bon match pour préparer la Ligue des Champions.
Sur le même thème