masculins / PSV Eindhoven - OL J-1

Revue de presse à 48h du match retour

Publié le 12 avril 2005 à 15:42 par R.B

[IMG5192L]A 48 heures du match retour, les médias français ont bien évidemment abordé le sujet de cette rencontre qui peut propulser l'OL dans le dernier carré de la Champions League 2004-2005. Si les Olympiens se qualifient mercedi soir, ils écriraient à coup sûr la plus belle page de leur jeune histoire... Le Site de l'OL sera présent au coeur de l'événement pendant ces 2 jours très importants...

« L'Olympique Lyonnais veut écrire l'histoire… la plus grande page de son histoire avec une qualification pour les demi-finales de la Champions League… Une transhumance unique avec près de 2 000 supporters… Eindhoven, l'obsession lyonnaise… Govou a un but unique… ». Le Progrès est déjà dans le match sous la plume d'Antoine Osanna, Jean-François Gomez et Christian Lanier. A l'image du groupe de Paul Le Guen, ils vont bien évidemment « monter » en pression jusqu'à l'heure du match.



« Je n'air rien eu facilement… Au match aller, nous avons emmagasiné pas mal de frustrations et de coups… ce match conditionne l'avenir de la saison » ; « Van Bommel se fait désirer… nous n'allons pas changer notre manière de jouer » ; « Cacapa à petits pas… convaincu que nous allons nous qualifier à Eindhoven... Vennegoor of Hesselink, de la tête, avec sa carrure et sa taille, c'est un client, mais ce n'est ni un tricheur ni un joueur incorret… ». Le quotidien l'Equipe est comme toujours sur son 31. Hervé Penot, Jérôme le Fauconnier, Claude Chevally et Vincent Duluc sont prêts.



« On va tout donner… » affirme Anthony Réveillère dans les colonnes du Dauphiné Libéré sous la plume de Pierrick Le Peznec.



« Lyon, la griffe Wiltord… le précédent bordelais de 1988… j'ai retrouvé le même PSV contre l'OL que celui de mon époque (René Girard)… Hiddink, prophète en son pays… » des articles parus dans le France Football de ce mardi, signés Patrick Dessault, Jean-Michel Brochen, Jean-Marie Lanoë.



Mercredi, les médias vont amplifier la couverture de ce PSV Eindhoven – OL. Effectivement en 90 ou 120 minutes, les joueurs lyonnais peuvent écrire une page légendaire du club olympien et de rejoindre les belles histoires déjà écrites par d'autres formations hexagnales.



R.B

Sur le même thème