masculins / OL - Stuttgart : 4 - 2

Revue de presse de ce 8 novembre

Publié le 08 novembre 2007 à 11:52 par SC

L’Equipe, Aujourd’hui en France, le Progrès : tous les journaux font de la victoire de l’Olympique lyonnais leur Une…

Pour l’Equipe, « LYON, C’EST SI BON » illustré par une photo de joie de Kallström et Ben Arfa. En pages intérieures, « L’AVENTURE CONTINUE ». Après cette victoire écrit Sébastien Tarrago, l’OL peut encore croire aux huitièmes de finale. Notre confrère cite une réflexion d’Alain Perrin : « Lyon reste en vie ! » L’analyse se poursuit avec Vincent Duluc qui évoque la prestation de Vercoutre, pour lui le joueur clé. Il écrit : « ses vingt premières minutes ont été calamiteuses ensuite il a été carrément décisif en seconde période. »
Ben Arfa est bien-sûr à l’honneur, lui qui n’avait encore jamais marqué en Ligue des Champions. Hier il a frappé deux fois en trente et une minutes.

Pour Aujourd’hui en France, « LES LYONNAIS ASSURENT L’ESSENTIEL et LYON REVIENT DANS LA COURSE. »
Un titre « bouffé » cependant par le prix de l’essence, un gros souci pour les automobilistes. Le prix du brut flambe. « MOINS CHER, C’EST POSSIBLE ! » martèle le journal.

Le Progrès évoque « LA SOIREE DE FOLIE A GERLAND ». En pages sports les titres s’enchaînent : « SOIREE DE FOLIE, AFFAIRE EN OR ! » ou « LA VOLONTE A PAYE. »
Pour le quotidien local deux hommes sont à l’honneur, Hatem Ben Arfa et Vercoutre. Le premier est géant, « il a enchanté Gerland » écrit Christian Lanier. Le second était à l’heure, « il a sorti le grand jeu en arrêtant un penalty injuste » ajoute Jean-François Gomez.

Libération ne fait rien en Une mais parle de l’OL dans sa rubrique sport : « L’OL TUTOIE L’ENFER ALLEMAND ET REVE DE PARADIS EN ECOSSE. »Olivier Bertrand estime que Lyon a joué avec le feu mais s’est créé des pelletées d’occasions et aurait pu plier plus vite le match.

Pour le Monde, « LYON GARDE SES CHANCES EN LIGUE DES CHAMPIONS. »

Enfin dans le Dauphiné Libéré édition Isère Nord, un titre barre la Une avec une superbe photo de Ben Arfa en plein vol : « EPIQUE, des buts et du spectacle. »