masculins / OL - Nancy J-1

Revue de presse de ce mardi 19 décembre

Publié le 19 décembre 2006 à 11:19 par SC

La presse ce matin continue d’analyser le parcours lyonnais.

[IMG41308#L]L’EQUIPE s’intéresse particulièrement à un homme : JUNINHO, que le quotidien surnomme « JUNINHO, MONSIEUR 45% » et explique que Lyon marque près de la moitié de ses buts grâce aux coups de pied arrêtés, un exercice dans lequel Juninho reste le maître. Claude Chevally analyse chiffres à l’appui les buts lyonnais dans lesquels Juninho prend une part active.
A l’actif du Brésilien : 15 buts suite à des coups de pieds arrêtés répartis ainsi : 6 passes décisives sur coups de pied arrêtés, 5 buts marqués indirectement après des coups de pied arrêtés et 4 sur coups francs directs.
Notre confrère explique que tous ces buts ne sont pas chanceux mais constituent le fruit d’un travail spécifique adapté au talent de l’artiste.
Autre constatation relative au parcours lyonnais en championnat : Lyon est le seul club en Europe à posséder un écart si important avec son dauphin. Le Celtic de Glasgow précède son plus proche poursuivant de 14 points, en Italie et Pays-Bas les leaders n’ont que 7 points d’avance sur leur second, en Angleterre 2 points, Espagne 1 point. En Allemagne deux leaders se partagent la tête.

[IMG41303#L]A noter les solutions imaginées par Aujourd’hui en France pour relancer le Championnat au sein duquel Lyon semblerait trop fort. 2 exemples : Interdire à Juninho de tirer des coups francs ou instaurer un handicap à Lyon de 20 points la saison prochaine. Le journal ajoute ironiquement : « cela paraît plus facile que de demander aux clubs de construire une grande équipe ».
Autre interrogation d’Aujourd’hui en France : « Paul Le Guen (sera-t-il) bientôt libre ? ». L’ancien entraîneur de l’OL est très critiqué en Ecosse, ce qui pourrait entraîner sa fin de carrière de manager dans ce pays.

[IMG41307#L]Dans un bref descriptif des quarts de finale de la Coupe de la Ligue, UEFA.com voit dans l’AS Nancy Lorraine « la prochaine victime annoncée de l’Olympique Lyonnais ». Méfiance pour les Rhodaniens, derrière cet excès d’optimiste, Le Site du Football Européen prévient : « Pablo Correa n’est pas homme à se laisser impressionner » et « alignera probablement sa meilleure équipe pour défendre le trophée ».