masculins / OL - Caen 0-0

Rien n'est joué

Publié le 21 mai 2011 à 22:58

Les Lyonnais se sont créés de nombreuses occasions mais ont inlassablement buté sur l'arrière-garde caennaise. Tout se jouera dimanche prochain à Monaco.

Cet ultime match à Gerland de l’exercice 2010-2011 sentait la poudre avant même le coup d’envoi. Les supporters lyonnais étaient partagés entre la position inconfortable de l’OL au classement et l’envie de fêter la dernière rencontre à domicile de la saison.

Dans une ambiance assez spéciale les Lyonnais furent les premiers à se montrer dangereux avec un centre-tir d’Aly Cissokho qui échoua sur la barre transversale. Peu après ce fut Ederson qui s’essaya à la frappe mais il manqua le cadre pur quelques millimètres. Les gones avaient pris le match par le bon bout. A la suite d’un corner les Lyonnais passèrent tout près de l’ouverture du score mais ni Lisandro, ni Cris ne trouvèrent le chemin du but (16e). Ce temps fort dura une vingtaine de minutes mais l’OL s’essouffla. Les Caennais pointaient petit à petit le bout de leur nez mais sans être réellement tranchant. Lisandro pensa bien ouvrir la marque mais sa reprise fut repoussée sur la ligne en deux temps par le portier normand (36e). Moins de deux minutes plus tard l’Argentin voyait passer sa tête à quelques millimètres de la lucarne de Thébaux (39e). Les joueurs de Claude Puel n’étaient vraiment pas récompensés de leurs efforts dans les occasions franches s’accumulaient. Néanmoins l’arbitre Monsieur Buquet siffla bel et bien la mi-temps sur un score nul et vierge.

Les Rhodaniens ont continué à mettre la pression sur le but adverse à l’entame de la seconde période. Lisandro était fauché en pleine surface mais l’arbitre laissait un avantage qui ne profita pas aux Olympiens (53e). Minutes après minutes Cris et ses coéquipiers continuèrent à buter sur l’arrière-garde caennaise. Bastos puis Pied se heurtaient inlassablement sur un Thébaux impeccable. Lorsque celui-ci repoussait sur sa ligne les Lyonnais se montraient maladroits. Une partie des supporters du Virage Nord se décida à quitter la tribune en signe de mécontentement (69e). En contre, les joueurs de Franck Dumas furent tout près de crucifier les gones mais Aly Cissokho sauva les siens en se jetant sur la ligne de but. Cenouveau nul concédé à Gerland empêchait les Lyonnais d'assurer leur place en au tour préliminaire de la Ligue des Champions.

Sur le même thème