masculins / OL - OM

Robert Valette : "Des matches de costauds"

Publié le 14 décembre 2013 à 10:00 par R.B

Ces rencontres entre Olympiens n’ont jamais laissé indifférent ceux qui les ont jouées puis ensuite suivies avec attention… Quelques témoignages « d’anciens » acteurs qui ont participé à cette belle histoire…

« C’était des matches très motivants… De bons matches à jouer. D’un côté comme de l’autre, il ne fallait pas se dégonfler. Oui, c’était chaud. Je me souviens de la fois où Raymond avait été obligé de quitter le Vélodrome dans une voiture de flic. Les supporters marseillais avaient suivi notre car pendant des kilomètres… On avait récupéré Raymond à la barrière d’autoroute de Salon ! D’autres souvenirs ? Une victoire à Marseille 1 à 0 avec un but de Raymond Domenech (24 septembre 74). Il y a eu une défaite 4 à 1 à Gerland avec un triplé de Skoblar. Il avait mis extraordinaire de l’extérieur du pied gauche en frappant de 25 mètres en pleine course. Je me rappelle aussi d’une occasion de but que j’ai eu. Je croyais déjà le but et j’ai vu la grande jambe de Marius (Trésor) sortir le ballon. J’ai aussi joué un match au marquage de Magnusson. « Louba » m’a bien aidé… et cela ne s’est pas trop mal passé. La coupe de France perdue 2 à 0 ? Un très mauvais souvenir. On s’est battus nous-mêmes. L’entraineur avait fait n’importe quoi. Je lui en veux. 2 mois avant, on avait laminé les Marseillais à Gerland… Je suis entré sur la fin de cette finale en sachant que le match était déjà perdu… Il était perdu avant qu’il ne commence. Un souvenir de spectateur ?

Le 5 à 5. Extraordinaire… A moment donné, c’était comme au flipper… chaque tir entrait.

Ah oui, ces matches ont été et sont souvent des matches de costauds. Moi, j’ai joué arrière droit, arrière gauche, en défense centrale, au milieu de terrain… »


A voir aussi

- La tribune OL spéciale "OL - OM"
- Toutes les infos sur la rencontre OL - OM, dimanche à 21h
- Le classement avant la 18ème journée
- Toute la gamme domicile sur la boutique en ligne

Sur le même thème