masculins / TFC - OL 2-0

Sale journée

Publié le 01 mai 2011 à 18:58

Les Lyonnais sont totalement passés à coté de leur match. Outre la défaite (2-0), les joueurs de Claude Puel ont terminé la rencontre à neuf...

L’entame de match fut entièrement à l’avantage du TFC. Les joueurs de Casanova étaient bien installés dans le camp lyonnais. Les gones se montraient battus dans la plupart des duels. Néanmoins, après 25 minutes de jeu pas la moindre occasion dangereuse n’était à déplorer. Comme souvent, l’OL concéda l’ouverture du score sur un coup de pied arrêté. Didot déposa le cuir sur l’arrière du crâne de Cetto qui laissa Hugo Lloris impuissant (27e). Dans la minute suivante le portier olympien sauva son camp dans un duel face à Braaten. Il aura fallu patienter jusqu’à la 38e minute et un coup franc de Bastos bien repoussé par Valverde pour voir la première frappe lyonnaise du match. Monsieur Fautrel siffla la pause sur cet avantage logique pour les Haut-Garonnais.

Claude Puel décida de lancer Bafé Gomis à la place de Kim Källström dès le retour des vestiaires. L’OL était un peu plus à son avantage dans cette seconde période. Malgré tout les contres toulousains fusaient. Tabanou se présenta seul dans la surface olympienne mais Hugo Lloris puis Aly Cissokho sauvaient leur camp. Enervé, Michel Bastos perdit complètement ses nerfs en moins d’une minute. Le Brésilien récolta deux avertissements coup sur coup et fut prier de regagner les vestiaires. Le match virait au cauchemar pour les Olympiens lorsqu’Aly Cissokho trompa Hugo Lloris en voulant écarter le ballon devant Sissoko (68e). Menés 2 à 0 et en infériorité numérique les minutes paraissaient longue coté lyonnais. Peu psychologue, monsieur Fautrel expulsa directement Aly Cissokho à cinq minutes de la fin pour un tacle sévère sur Braaten. Dejan Lovren et ses coéquipiers sont totalement passés à coté de leur match. Ceux-ci devront montrer un visage bien différent la semaine prochaine face à Marseille.

Sur le même thème