masculins / Girondins de Bordeaux – OL

S’appuyer sur Tottenham

Publié le 16 février 2013 à 20:00 par RB

Les Lyonnais, malgré la défaite, ont livré une solide prestation en Ligue Europa… Retour au championnat où ils doivent rebondir après deux défaites de rang…

Match entre européens dimanche en début d’après-midi. Si l’OL s’est incliné 2 à 1 face aux Spurs de Gareth Bale, les Girondins ont ramené un bon match nul de Kiev. Les deux équipes sont donc encore en course pour une place en 1/8ème, une place qui se jouera quatre jours après ce match de la 25ème journée.

En attendant, il a fallu récupérer mentalement et physiquement. Les Girondins n’ont certainement pas abdiqué toutes ambitions d’obtenir un ticket européen par le biais du championnat en étant à 2 points de la quatrième place… à 5 du podium. Avec la 2ème défense de la L1, leur solidité « traditionnelle » n’est plus à vanter. En revanche offensivement, cela laisse à désirer d’autant que Gouffran a traversé le Channel pendant le mercato. Obraniak a toujours son pied gauche pour organiser le jeu et même marquer comme il vient de le faire à Kiev ou encore contre Valenciennes. Ces Girondins qui n’ont chuté chez eux que face à l’ogre parisien. Les coéquipiers de Carrasso qui avaient réussi le holdup parfait au match aller pour un succès 2 à 0.

L’OL a certes ramené une défaite 2 à 1 de Londres, mais à montrer un visage plus séduisant que dans ses défaites à Ajaccio et contre le LOSC. L’OL a été rigoureux, solide, respectueux des consignes… Dommage que deux coups de patte du diable Bale aient fait la différence. On peut imaginer que les coéquipiers de Gonalons sont repartis déçus mais aussi rassurés de White Hart Lane… même s’ils ont signé, toutes compétitions confondues, une troisième défaite de rang ce qui n’était plus arrivé depuis novembre 2011. Quand à quatre, cela va chercher beaucoup plus loin…

Ce retour au pain quotidien, difficile de l’imaginer négatif par rapport aux objectifs fixés, aux ambitions affichées. Sans parler du PSG, à priori sur une autre planète, la menace rôde derrière sous les traits des Marseillais, Rennais, Niçois, Stéphanois et aussi de ces Bordelais. A 14 journées de la fin, rien n’est encore écrit. Comment vont jouer les Lyonnais ? Ils ont attendu à White Hart Lane en un bloc compact sans véritable meneur de jeu et avec un Lisandro sur le côté. Rémi Garde sera-t-il tenté d’avoir la même approche ? Pas sûr… Avec B. Koné, Dabo, Grenier, Mvuemba dans son groupe, il peut aussi décider d’apporter un peu de fraicheur.

Ce match s’annonce très intéressant pour les deux équipes. C’est dans ces contextes que l’on voit aussi la qualité des collectifs. L’OL a les arguments pour le prouver au Parc Lescure.

Sur le même thème