masculins / OL 2 Hapoël 2

Savoir s’en contenter

Publié le 08 décembre 2010 à 08:40 par R.B

L’OL a terminé à la 2ème place de son groupe et conclu la phase de poules par un nul contre l’Hapoël Tel-Aviv… Rendez-vous fin février et début mars pour les 1/8èmes de finale… Match retour…

Convenons-en, l’OL n’a pas fait la plus belle campagne européenne de phase de poules de ces huit dernières saisons ! Le plus faible total (10 points) avec celui des saisons 2007-2008 et 2003-2004 mais sans l’excitation, la grandeur des rencontres décisives de la dernière journée contre Glasgow en Ecosse et face au Celtic à Gerland… La phase retour de cet exercice a été particulièrement décevante avec un point pris, 9 buts encaissés et 4 inscrits. Au final, l’OL a fait seulement la différence face à l’Hapoël, petit poucet présumé des 4 équipes qui a filé un sérieux coup de main à Schalke 04 et l’OL en atomisant Benfica au match retour. L’OL a donc atteint son objectif premier. Une qualification… même à minima... c’est toujours bon à prendre.

 

Mardi soir, l’OL a montré une fois encore des visages différents. De très satisfaisant à poussif. Du beau jeu de passes avec de nombreuses possibilités de but aux pertes de balle avec des mises en danger. Du mental pour ne pas céder avec notamment ce but inscrit en fin de match, le 4ème en 5 matchs, à la fragilité collective sanctionnée par deux buts coupables. Une fois encore son gardien Lloris a fait un beau numéro et son attaquant Lisandro a fait la différence (buteur et passeur). Peut-être que l’OL a plus pensé à marquer qu’à se protéger en sachant qu’il serait compliqué de chiper la première place du groupe à Schalke 04 ? Peut-être que l’OL n’a pas été trop aidé par une ou deux décisions du corps arbitral ? Peut-être que le gardien de l’Hapoël a fait le match de sa vie ? Et puis, on a cru comprendre que finalement, la rencontre la plus importante de la semaine, ce n’était pas celle-ci mais celle contre le TFC dimanche ! Et qu’il manquait Gourcuff, Delgado, Ederson… Que Toulalan, Lovren et Källström n’ont pas joué… et que Bastos est entré en cours de jeu. Claude Puel a aussi certainement géré temps de jeu, menaces de suspensions… Au fait, signalons l'apport en fin de rencontre des gamins Pied et Lacazette. Ce Lacazette avec des miettes (45 minutes de temps de jeu en LDC), il a fait deux passes décisives contre Benfica et inscrit un but mardi soir.

 

Avec ce parcours chaotique, 9 points à l’aller et 1 au retour, le septuple champion de France doit se contenter de la 2ème place synonyme de match retour des 1/8èmes de finale à l’extérieur en sachant qu’il aura un adversaire de choix. Barcelone, Chelsea, Bayern, Tottenham, Real Madrid, MU et Arsenal, Braga ou Chakhtior. Il y a la peste, le choléra… à se coltiner en espérant hériter d’une maladie moins grave à dompter. Avouons qu’un retour à White Hart Lane face à Tottenham, ne pourrait laisser indifférent les supporters historiques du club qui se souviennent de ce fabuleux 1/8ème de finale retour de Coupe des Coupes en 67-68 synonyme d’exploit et de qualification.

 

Rendez-vous désormais en février. Pour la 8ème fois de rang, l’OL est fidèle à ce rassemblement des grands d’Europe. Un exploit qu’il ne faut pas banaliser. L’OL rééditera-t-il la performance de la saison dernière en jouant le retour à l’extérieur et peut-être face à un caïd de cette compétition ? Chaque chose en son temps… Place aux trois derniers matchs de championnat avant la trêve des confiseurs. Là encore, il y a un objectif à atteindre avant de prendre un peu de repos…