masculins / Hapoël - OL J-1

Se changer les idées…

Publié le 28 septembre 2010 à 19:54 par R.B

Après la douloureuse soirée du 100ème derby, les Lyonnais sont à Tel-Aviv pour prendre des points en vue de la qualification aux 1/8èmes de finale de la LDC. La formation israélienne étant à priori la plus faible du groupe B…

Il fut une époque où l’OL quittait le championnat la tête tranquille avant d’aborder un match sur la plus belle scène européenne. Ce n’est pas le cas cette saison. Mais en changeant de décor, cela pourrait, on l’espère, servir les desseins olympiens.  Loin de tout, face à un adversaire qui découvre la LDC, on se dit que le septuple champion de France a quand même les moyens physiques, techniques et mentaux pour ramener les trois points de la victoire qui pourraient être bien utiles pour occuper une des deux place finales de la poule B. Une défaite ou un nul obligerait, presque à coup sûr, les partenaires de Lloris à ramener du positif de Lisbonne ou de Gelsenkirchen tout en obscurcissant nettement le présent.

Si l’OL ne va pas bien, l’Hapoël n’est pas en très bonne santé dans son championnat avec 4 points sur 12 possibles. Il a aussi l’handicap de découvrir le plus haut niveau européen en sachant que si il a un minimum d’ambitions, il doit sortir de véritables exploits chez lui pour prétendre à une éventuelle troisième place synonyme d’Europa Ligue. Dans le sillage de son gardien nigérian Enyeama, du Brésilien Douglas, du Français Rocchi et de sa pléiade d’internationaux israéliens, l’Hapoël ne pourra pas trop calculer.

L’OL a certainement la tête à l’envers, mais il n’aura pas le temps, à priori, de gamberger. Cette victoire attendue dans une période noire peut-il lui mettre de la pression ? Nous serions tentés de dire non avec l’expérience acquise depuis une décennie. La motivation ? Comment imaginer qu’elle ne soit pas au rendez-vous. Cette LDC est une des compétitions ciblées par le président Jean-Michel Aulas pour l’exercice 2010-2011. Pas question de manquer la qualification aux 1/8èmes de finale. Après Schalke 04, cela passe donc par Tel-Aviv. Est-ce-que Claude Puel va modifier son onze de départ en fonction on non des joueurs disponibles ? Certainement.

Les Olympiens, une nouvelle fois depuis le début de la saison, n’ont pas le choix. Avec une implication irréprochable,  un brin de chance, du réalisme… cela devrait donc conduire l’OL vers des sourires.

Sur le même thème