masculins / OL - Bordeaux J-1

Se conduire en patron

Publié le 15 novembre 2008 à 18:14 par R.B

L’OL a l’opportunité de distancer un peu plus Bordeaux, un de ses rivaux pour le titre avec l’OM. Une occasion à ne pas rater, même si le championnat sera loin d’être terminé au soir de la 14ème journée…

Une victoire face à Bordeaux et le camouflé messin sera vite oublier. L’OL retrouve sa scène préférée et un de ses concurrents les plus sérieux depuis ses saisons triomphantes. Les Girondins n’ont-ils pas terminé 2 fois sur le fauteuil de dauphin ! Le Bordeaux de Blanc a pris de belles couleurs en 15 mois avec un groupe presqu’inchangé renforcé par Gouffran et Gourcuff. Ce Bordeaux a de la solidité, de l’expérience derrière ; de l’intelligence, du physique au milieu ; des attaquants en nombre, buteurs au style différent. Ils ont aussi en Wendel, un spécialiste des coups de pied arrêtés. Un collectif qui permet à son entraineur de faire des rotations pour passer avec bonheur d’une compétition à une autre, d'un système de jeu à un autre.

L’OL a donc dit au revoir à la Coupe de la Ligue mardi soir. Pas grand-chose à retenir de ce 1/8ème de finale… si ce n’est qu’il aura permis à Benzema, Boumsong, Toulalan et consorts de souffler en n’étant pas conviés à ce rendez-vous de milieu de semaine. La fraicheur, un élément capital pour voyager le plus loin possible dans ses objectifs. Cette fraicheur dont bénéficiera aussi Bordeaux qui avait ménagé les Gourcuff, Diarra, Chalmé… avec au passage une qualification pour les ¼.

Ce rendez-vous « européen » est attendu. Début août Bordeaux avait pris le Trophée des Champions à l’OL en s’imposant notamment dans le registre physique. Depuis 14 semaines ont passé, les 2 formations ne sont plus en rodage. Dimanche soir, ce match peut présenter de multiples facettes. Celui de l’affrontement tactique, de duels rapprochés ou éloignés, de l’engagement physique, du mental, du talent, du calcul… A la sortie il reste la vérité du moment, des points à prendre pour un statu quo, une échappée, un rapproché. Mais en aucun cas le championnat sera plié, d’autant que le client marseillais existe bel et bien.

Bordeaux a un coup extraordinaire à jouer comme le disait Marius Trésor sur le Site du club girondin en sachant qu’il a déjà compté 9 points de retard la saison dernière avant de revenir à 2 puis de terminer à 4. Ce titre perdu en grande partie lors des 2 confrontations face au Roi Lyon. L’OL a besoin de ce succès, certes arithmétiquement, mais encore pour sa sérénité avant de se déplacer à Paris puis à Florence. Un grand match en perspective.
Sur le même thème