masculins / OL - Real Betis

« Se qualifier le plus tôt possible »

Publié le 27 novembre 2013 à 17:00 par SC

Rémi Garde et Rémy Vercoutre se sont exprimés sur le duel européen qui les attend demain. Les forces de l’adversaire, le Bétis, ont été évoquées et le manque de réalisme du match contre Valenciennes a été pointé.

  Il a refoulé les pelouses de Ligue 1 samedi dernier, il regôutera aux joutes européennes demain et retrouvait les salles de conférence aujourd’hui. Rémy Vercoutre, lors du traditionnel point presse de la veille d’un rendez-vous européen, était tout sourire. Content d’enchaîner les matchs, après plus de sept mois d’absence en raison d’une grave blessure au genou. « C’est la compétition qui m’a manqué. Dans un contexte de reprise, plus on enchaîne, mieux on se sent ». Il a fait un bilan rassurant sur sa forme du moment : « Je me sens bien, j’ai beaucoup travaillé. Je suis apte. En termes de sensations, je n’ai pas de problèmes. » Le portier lyonnais devrait être donc de nouveau titulaire dans la cage demain soir, pour le match d’Europa League. Il se prépare comme à son habitude. « Je l’aborde de la même manière. Je me prépare normalement avec Joël Bats. On n’a rien changé de particulier et moi non plus ».

 La rencontre de demain revête toutefois une importance particulière, et à cinq jours du déplacement périlleux à Paris, pas question de brûler les étapes pour Rémy Vercoutre : « Le rendez-vous de la semaine c’est déjà demain car il y a une opportunité de sa qualifier. On a en tête cela et on aura à cœur de se qualifier le plus tôt possible ». L’entraîneur lyonnais souligne lui aussi la primauté du match contre le Bétis. « Chaque chose en son temps…Demain, c’est peut-être le match le plus important de la semaine ». Pour l’occasion, Rémi Garde devrait s’appuyer sur la plupart des titulaires habituels, contrairement à ce qu’il avait décidé lors du dernier match d’Europa League, quelques jours avant le derby. « Il n’y aura pas de rotation comme à Rijeka. Il y aura moins de surprises ».

 Le coach et son gardien ne sous-estiment donc pas l’importance du rendez-vous, ni la qualité de l’adversaire. Malgré son passage très compliqué en championnat, le Bétis Balompié reste une équipe joueuse, qui avait donné du fil à retordre aux Lyonnais lors du match aller. Corrigé lors du derby sévillan ce week-end, Rémy Vercoutre reste sur ses gardes. « On craint la révolte par rapport à leur situation actuelle. On s’attend à jouer une bête blessée ». Il se rappelle du match aller qu’il avait suivi à la TV : « Il est toujours très compliqué de jouer contre un club espagnol. Le Bétis produit du beau jeu avec des redoublements de passe, une capacité de se projeter très vite et du jeu sur les côtés. Ils m’avaient fait forte impression. »

Rémi Garde ne doute pas de la motivation des Sévillans : « C’est une équipe bien placée en Europa League. Elle a l’objectif de venir chercher sa qualification et va se présenter avec de bonnes intentions. Elle nous avait donné une forte opposition à l’aller ».

 Selon lui, les joueurs devront s’appuyer sur le positif entrevu lors de leur dernière sortie contre Valenciennes, et ce malgré le résultat nul. « J’ai revu le match et je pense qu’on a fait un bon match. On a été plutôt performant dans le contenu ». Tout en gommant le négatif. « Il nous a manqué l’efficacité. En fin de première période et en début de seconde, on n’a pas eu le même travail d’équipe ce qui nous a déréglé ». De sa cage, le portier lyonnais a vu de bonnes choses dans la prestation de ses coéquipiers. « Le contenu n’est pas si mauvais que cela, avec beaucoup d’occasions. Tout n’est pas à jeter. On est convaincu qu’il y avait pas mal de positif. Il faudra avoir plus de réalisme ».

Sur le même thème