masculins / OL - Lens J-1

Se rapprocher un peu plus du titre...

Publié le 01 avril 2005 à 17:47 par R.B

Les affaires de l'Equipe de France en sommeil pour plusieurs semaines, ce n'est peut-être pas un mal, retour au championnat. A 8 journées de la fin, nous ne voyons pas comment les <b>Lyonnais</b> pourraient laisser échapper un quatrième titre de rang. 11 points d'avance sur les Phocéens, 12 sur les Monégasques… un matelas confortable pour amortir des soubresauts éventuels. Un avantage conséquent qui ne doit pas pousser à s'endormir pour autant.[IMG5127L]

Les affaires de l'Equipe de France en sommeil pour plusieurs semaines, ce n'est peut-être pas un mal, retour au championnat. A 8 journées de la fin, nous ne voyons pas comment les Lyonnais pourraient laisser échapper un quatrième titre de rang. 11 points d'avance sur les Phocéens, 12 sur les Monégasques… un matelas confortable pour amortir des soubresauts éventuels. Un avantage conséquent qui ne doit pas pousser à s'endormir pour autant. Alors enfonçons le clou rapidement pour éviter les questions et penser ainsi l'esprit dégagé à d'autres taches passionnantes…



Si les Olympiens regardent logiquement donc vers ce quatrième titre et la future Champions League, les Lensois, après une longue traversée du désert (12 matchs sans succès) ayant abouti au fil du temps au remplacement sur le banc de Joël Muller par Francis Gillot. Cela va nettement mieux et du coup, voilà ces Sang et Or revenus dans la première moitié du classement avec une véritable possibilité de se payer un ticket européen.



Certes, les coéquipiers de Coupet ne vont pas chômer dans les jours qui viennent : championnat… le PSV Eindhoven… Cette fin d'exercice pour rapporter très gros pour l'OL. Les supporters sont eux aussi avides de succès. Comme toujours après une période internationale, Paul Le Guen devra gérer un retour à la compétition sans avoir pu travailler véritablement avec son collectif. Nous serions tentés d'écrire que ce n'est pas la première fois… et cela s'est plutôt bien passé jusque là. Pour cette reprise, l'entraîneur des Champions de France s'est privé de Sylvain Wiltord, largement sollicité par les Bleus. Diatta, Clément, Bergougnoux et Govou touchés lors de leurs rendez-vous en sélections seront absents. Les Brésiliens Cris et Juninho seront présents tout comme le capitaine Cacapa, de retour on l'espère définitivement. Les absences citées sont compens�es par les présences des jeunes Ben Arfa, Benzema et Gomez. «Le championnat est notre objectif prioritaire ; nous penserons après la venue de Lens au match de Champions League. Nous souhaitons rester sur notre dynamique de succès… ». Paul Le Guen se méfie des Nordistes revenus à un très bon niveau tout en ayant confiance dans son groupe qu'il a eu plaisir à retrouver.



Et si les locaux ont besoin d'aide, ils pourront compter sur le public de Gerland. L'enceinte olympienne sera pleine, comme elle le sera mardi soir. «Cela fait chaud au cœur, car nous avons besoin de notre public… ». L'entraîneur des Gones n'oublie jamais de dire à quel point le soutien des supporters est important, ajoutant toujours le fait qu'il ne faut pas, en retour, le décevoir.



Place donc à ces visiteurs venus du Nord, avec dans leur collectif Eric Carriere. L'ancien olympien sera motivé face à son ancien club. Motivé pour montrer qu'il est toujours ce footballeur intelligent au service, avant tout, de son collectif. Quant à Itandje, il se souviendra de son calvaire enduré la saison dernière des pieds notamment de Juninho ! Pour le reste, la formation du président Gervais Martel a de la qualité dans toutes ses lignes. Alors attention à ne pas la mettre en confiance… Utaka, Cousin, Thomert pourraient en profiter tout comme le jeune brésilien Jussié qui attend d'inscrire son premier but français. «En nous rapprochant de la ligne d'arrivée, nous savons qu'un succès améliorerait encore notre situation… ». Ce mot de la fin de Paul le Guen suffit à présenter le cadre de ces 90 minutes…



R.B

Sur le même thème