masculins / OL - PSG J-2

Sébastien Squillaci : « les choses sérieuses vont commencer »

Publié le 28 juillet 2006 à 12:28 par BV

Arrivé depuis près d'un mois entre Rhône et Saône, Sébastien Squillaci fait le point sur son adaptation à sa nouvelle équipe et évoque le trophée des champions ainsi que sa volonté de réintégrer l'équipe de France.

Sébastien, comment s’est déroulée la préparation ?
On a très bien travaillé. Sur un plan plus personnel, mon adaptation s’est parfaitement déroulée. Tous les nouveaux joueurs ont été très bien accueillis. On a de plus gagné tous nos matchs amicaux. Même si ces victoires ne signifient pas toujours grand-chose, il est préférable de commencer par de tels succès. Vivre ensemble à Tignes nous a permis de mieux nous connaître mais le match demeure important pour nous connaître en situation de compétition.

A quel niveau situez-vous l’état de forme général de l’équipe?
Tout va bien. Physiquement, le groupe est très en forme. Afin d’être en forme dimanche, on a très bien travaillé durant la période de préparation. Depuis deux séances, les entraînements sont un peu plus calmes et basés essentiellement sur la récupération. Dès dimanche, les choses sérieuses vont commencer.

Cela fait maintenant un mois que vous êtes arrivé à Lyon. Est-ce que quelque chose vous a surpris dans l’équipe ?
Non. Je savais que c’était un groupe de qualité. Il y a de très bons joueurs à tous les postes. On s’en aperçoit au fil des entraînements et, tous les jours, le retour des internationaux le confirme encore un peu plus. Il s’agit d’un très, très, bon groupe. Cela devrait nous permettre de jouer sur tous les tableaux.

Le système de jeu vous vous semble t-il très différent de celui que vous aviez connu auparavant ?
Non, pour l’instant je n’ai pas perçu trop de changements. A mon poste de défenseur, Monaco et l’OL jouent de la même façon. Au fil des matchs, j’ai évolué avec Lamine (Diatta), Claudio (Caçapa) ou Pat (Müller). Cela s’est bien passé. Il nous a fallu bien communiquer pour trouver les automatismes. Petit à petit je trouve mes marques.

Peut-on qualifier ce premier match de match « à pression »?
Tout à fait. Il s’agit d’un match important pour tout le monde et en tout premier lieu pour nous les joueurs. Nous avons la volonté de gagner ce trophée. Débuter sur une note positive, une victoire dans ce trophée des champions, serait une excellente chose.

Le trophée des champions constitue-t-il un match qui compte vraiment pour vous ?
Bien sûr. On a tous envie de le remporter et d’ajouter ainsi une ligne en plus à notre palmarès. De plus il se situe en début de saison. Commencer par une victoire sur le PSG serait idéal pour la confiance.

Que pensez-vous du PSG et de son recrutement ?
Ils ont fait un recrutement de qualité. On connait les individualités du PSG. On sait que ce club dispose de joueurs capables de faire la différence à n’importe quel moment. Cela reste une grosse équipe du championnat. Ce ne sera pas un match facile. On ne peut jamais savoir en début de saison ce que la suite du championnat réserve à un groupe mais il est évident qu’il s’agit aujourd’hui d’une équipe avec de la qualité.

L’équipe de France reste un de vos objectifs. Est-ce que Lyon constitue une vitrine pour vous y imposer ?
L’OL, c’est 5 titres consécutifs de champion de France. Quand on a la chance de jouer à Lyon, on peut naturellement prétendre à une place en équipe de France. Pour en faire partie, il faudra que je sois performant avec mon club. Lorsqu’on a été en équipe de France, on a toujours envie d’y retourner.