masculins / Saison 2007-2008

Septembre presque parfait (II)

Publié le 06 juin 2008 à 08:00 par BV

Grâce à 10 points remportés sur 12 possibles, le mois de septembre a constitué une période clé de la saison des Lyonnais puisqu’il leur a permis de retrouver la tête du classement de la Ligue 1. Seule ombre au tableau : le lourd revers à Barcelone en Ligue des Champions.

La gifle est partie vite, la marque est impressionnante : 3 – 0. L’OL n’est certes pas la première, ni la dernière équipe à recevoir une telle correction de la part du FC Barcelone mais, en ce 19 septembre, pour son entrée en lice dans la Ligue des Champions, le club rhodanien n’en est pas moins assommé. Le plus dur à encaisser, c’est, peut-être, que les Catalans ont tardé à porter l’estocade. Les Lyonnais y ont ainsi cru durant 81 minutes. Dominés dans tous les compartiments du jeu, ils ont plié et vu inlassablement revenir les assauts de Blaugranas parfaitement emmenés par un Lionel Messi déchainé. Après 21 minutes de jeu, l’Argentin avait forcé Clerc à marquer contre son camp ; à 10 minutes du terme de la rencontre, il enterra les derniers espoirs rhodaniens avant que Thierry Henry ne close le score. Aux yeux de beaucoup, la défaite n’est pas orpheline : les titularisations de Belhadj au poste de milieu de terrain, de Réveillère, en lieu et place de Grosso, et de Källström au détriment de Ben Arfa, ont placé Alain Perrin en première ligne. La presse commence à évoquer un cru 2007/2008 moins fort que ses devanciers…

Le 20 septembre, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, présente le projet du futur stade de l’OL, « un stade de lumière ». 3 jours plus tard (le 23 septembre), c’est à Gerland que l’OL accueille Lille. A peine remis de leur lourde chute en Catalogne, les Rhodaniens ne parviennent pas à prendre la mesure de Lillois accrocheurs et bien organisés. Au quart d’heure de jeu, une frappe puissante de Bastos contraint une nouvelle fois Juninho et les siens à courir après le score ; mais, à force de pousser, les Rhodaniens parviendront à arracher le point du match nul (1 - 1), grâce à un but de Sidney Govou, lequel réalise certainement là le meilleur début de saison de sa carrière.

[IMG42645#R]Le 29 septembre, l’OL retrouve son trône. En dominant Lens (3 – 0), les joueurs d’Alain Perrin se positionnent en tête du classement de la Ligue 1. Fabio Santos ouvre le score, inscrivant du même coup son premier but sous le maillot lyonnais. Par la suite, Kim Källström doublera la mise avant que Karim Benzema n’inscrive un but somptueux, au sortir d’un petit pont « en talonnade » sur Laurenti en bord de terrain conclu par une frappe de l’extérieur du pied.

Grâce à ce large succès face à des Lensois qui revêtissent, semaine après semaine, les habits de futurs reléguables, les Lyonnais renouent avec un rang qu’ils connaissent et affectionnent : tout en haut de la hiérarchie… Benzema, lui, caracole toujours loin devant tout le monde.
Reste à clarifier une situation délicate en Ligue des Champions. Peut-être dans quelques jours, face aux Glasgow Rangers.
Sur le même thème