masculins / stage en angleterre

Séquences de vie en Angleterre

Publié le 29 juillet 2010 à 16:15 par R.B

Il y a la partie football du séjour lyonnais… il y a aussi des à-côtés…. à Watford ou encore à Nottingham…

D’abord s’habituer à la conduite à gauche, puis avoir le sens de l’orientation. Un GPS n’est vraiment pas un luxe !  Watford, 30kms de Londres, a le charme d’une jolie petite ville avec ses maisons en briques typiquement british.La rue piètonne est plutôt engageante. Pas difficile de trouver de quoi se substanter local, type fish and chips... et bière, ou encore cuisine du mond façon tapas, pizza....

Le Cassiobory Park procure un réel bonheur pour les amoureux de la nature. Ses allées ombragées vous conduisent dans un monde verdoyant comme ces terrains de tennis en gazon. Ses allées vous amènent au bord d’une petite rivière romantique, havre de paix de minuscules péniches à touristes ou à locataires à demeure. Le chemin de halage vous pousse à une promenade sans fin qui peut vous conduire jusqu’à l’hôtel du groupe lyonnais en plein milieu d’un golf vallonné… Il faut revenir. Pas toujours évident pour des joggers d’occasion. Dans la foulée, courbatures garanties… voire quelques tiraillements à un genou ou aux adducteurs. La jeunesse est fragile…

forestDe Watford à Nottingham, la route n’est pas de tout repos. 180kms d’autoroutes parsemés de travaux. 2 heures garanties avant de gagner la ville de Robin des Bois. Le Château a été rénové et nous n’avons pas trouvé la fameuse fôret. Ici, c’est l‘Est des Midlands de l’Angleterre, la direction du nord. L’été semble absent des rues hyper vivantes. Nottingham est une grande ville qui possède deux clubs de foot dont les stades sont séparés par une rivière, soit à peine 300 mètres de distance. Le City Ground des Reds de Forest a ce côté magique des enceintes anglaises. On y sent la ferveur, le poids du passé comme le prouve la statue de l’entraineur Brian Clougn, coach des saisons de gloire.L'entraineur actuel ayant d'ailleurs été chaleureusement applaudi à son entrée dans le stade. Messieurs les supporters français, un exemple à suivre... Et quel accueil du personnel de ce club qui remporta en 79 et 80 la coupe d’Europe des clubs champions !

Les Lyonnais ont donc remporté leur 2ème victoire dans cette campagne amicale face à une formation qui avait manqué de peu la saison dernière son retour dans l’élite du football anglais. Une équipe qui a cherché à jouer au ballon le plus souvent et qui a poussé les gardiens Lloris et Vercoutre à sortir plusieurs fois le grand jeu. L’OL a évidemment dominé tout en concédant trop d’occasions de but à cet adversaire. Mais il est incontestable que les Lyonnais sans Cris, Makoun, Bastos, Delgado, Lisandro cherchent en cette phase de préparation à garder la maitrise du ballon. Cela donne de belles séquences. Et il a fallu rentrer au bercail avec deux nouvelles heures de route pour une arrivée sous les coups d’une heure du matin (heure locale). Heureusement, l’entrainement du jour était fixé à l’après-midi.



Bonne chance au grand

"Boum" aux côtés
de "Sid"



On en saura un peu plus après ce week-end où les partenaires de Cris vont affronter le Celtic et le Milan AC. Sans Boumsong, qui a quitté le stage ce jeudi matin pour prendre la direction d’Athènes où il allait s’engager avec le Panathinaïkos. Un Boumsong qui aura passé un peu plus de 30 mois à l’OL en ayant été l’auteur, notamment, d’une remarquable saison 2008-2009. Bonne chance au grand « Boum » aux côtés de « Sid » Govou, Cissé…