medias / Médias

Sergi Darder : "Depuis que je suis à Lyon, je suis devenu l'un des vôtres"

Publié le 01 février 2017 à 16:40 par YM

Sergi Darder, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais, était l'invité de Culture Club ce mercredi. Il s'est livré sur sa saison et sur sa vie en-dehors des terrains de football.

L’élimination en Coupe de France et le derby de dimanche :

« On avait l’objectif d’aller au bout en Coupe de France. On aurait pu faire mieux mais ce qui est fait est fait. On doit s’améliorer, bien s’entraîner et surtout penser à dimanche car le match qui vient, face à Saint-Etienne, sera très important. Depuis mon arrivée à Lyon, je suis l’un des vôtres. Je suis un Lyonnais, comme vous tous. Un Gone de plus. Donc le derby est aussi un match très important pour moi. Je veux le gagner. Les joueurs qui ont été formés ici pensent au derby, c’est l’une des rencontres les plus importantes de la saison. »


La concurrence :

« Un joueur de football est quelqu’un égoïste. On ne pense qu’à nous, on veut tout le temps jouer. Mais au final c’est le coach qui décide et on doit l’accepter. C’est notre devoir. Il y a de la concurrence à l'OL et c’est compliqué pour le coach de mettre des joueurs sur le banc les jours de match. Hier, Bruno (Genesio) m’a donné ma chance et, après 15 minutes de jeu, je me suis senti bien physiquement. Maintenant, que je sois titulaire ou pas, l’important pour l'équipe c’est de gagner. J’ai 23 ans, je suis jeune et je dois encore progresser. Je dois écouter le coach et les personnes qui ont plus d’expérience que moi car j’ai encore beaucoup à apprendre. J’ai évolué physiquement depuis mon arrivée la saison passée mais mon jeu c’est de faire jouer les autres, en réalisant de bonnes passes. C’est avec le ballon que j’essaie de faire des différences, je veux toujours aller de l’avant. »


Sa vie dans le vestiaire et en-dehors :

« J’échange beaucoup avec mes coéquipiers, notamment depuis que je suis papa. Je parle beaucoup avec Ema (Mammana), qui est papa depuis peu de temps, mais aussi avec Rafael et Max (Gonalons). C’est important d’échanger entre nous, dans le vestiaire et en-dehors. Avec ma femme, on a beaucoup aimé Lyon et on a décidé de rester ici pour l’accouchement de notre fils. On est très content de vivre dans cette ville. Je suis très bien ici, je n'ai pas envie de partir. J'en ai parlé avec mon agent, je suis bien à Lyon et à l'OL. J'essaie également d'être proche des supporters car quand j’étais petit, j’adorais aller voir les joueurs et ça me faisait énormément plaisir quand ils me parlaient. C’est pour cela que j’essaie d’aller les voir le plus souvent possible. Parfois, après une défaite ou quand ça ne va pas, c’est sûr qu’on a moins envie de parler. Mais je sais que ça leur fait plaisir donc j’essaie d’aller à leur rencontre. »