masculins / Peace Cup 2007

Shon... une vraie jolie rencontre

Publié le 17 juillet 2007 à 12:31 par R.B

Avec son équipe, Shon s’occupe de toutes les questions logistiques du séjour coréen des Lyonnais. Il est quasiment disponible 24h sur 24h pour faciliter la vie des Olympiens... Rencontre

Shon a toujours une oreille occupée au cas où. Il est liaison permanente avec son équipe. Il est souvent en mouvement. A droite... à gauche... A 22 ans, il parle un remarquable français ce qui facilite les échanges. « Je suis né à Seoul, mais mes parents ont longtemps vécu en France. Moi j’y vis depuis 15 ans et je poursuis mes études dans le domaine financier. Plus tard je veux travailler en Angleterre à la City ».

Ce Coréen vivant en France n’hésite pas lorsqu’on lui demande s’il se sent plus Français que Coréen. « Tu ne peux pas oublier tes origines. La Corée, c’est mon sang. Qu’est-ce-qui définit le Coréen ? Il travaille dur. La Corée du Sud n’est pas un grand pays comparé notamment à la Chine, mais regarde notre économie. Nous avons de très grandes firmes : Hyundai, KIA, Samsung, LG… Oui, le Coréen travaille dur. A Seoul, la vie est chère. Les loyers sont par exemple plus élevés qu’à Paris ».

L'étudiant ne fait pas qu’apprendre en France. « Je suis le correspondant d’un mensuel coréen « Best Eleven » pour le football français ». Pas étonnant, il le connaît aussi bien que les spécialistes français. A-t-il un joueur préféré ? « Il y en a beaucoup comme Jérémy Toulalan. Il ne renonce jamais ». Lui qui habite à 2 pas du Parc des Princes apprécie aussi Paul Le Guen. « J’allais souvent au Parc par le passé. J’y vais moins désormais ». Et puis Shon a vécu 6 mois exceptionnelles il y a quelques saisons. « J’ai été le traducteur d’Ahn lorsqu’il évoluait à Metz. Pendant 2 mois, j’étais constamment avec lui. J’ai fait notamment tous les déplacements du FCM. Tu te souviens, il avait marqué à Sochaux lors de son premier match en L1 ».

[IMG42297#R]Tout en parlant, il suit l’entraînement des Lyonnais. Shon est connaisseur. Tout en parlant, il est attentif à ce qui se passe autour du groupe olympien sur la pelouse du stade olympique. Et le football coréen ? « Il y a 14 équipes professionnelles. Seongham domine le championnat depuis plusieurs saisons. Sinon, il y a 2 autres formations d’un bon niveau. Le football est devenu le sport le plus populaire depuis la coupe du monde, surtout quand l’équipe nationale joue. Les Stades sont pleins, ce qui n’est pas le cas en championnat. Il va y avoir de plus en plus équipes. L’équipe nationale ? Les résultats sont moyens en ce moment, mais il y a plusieurs joueurs importants qui sont absents en raison de blessures ». Bien évidemment, Shon nous le confirme : « ici, en Corée du Sud, les amateurs de football connaissent en priorité le football anglais ».

Lui qui a deux grandes sœurs, se comporte un peu comme un grand frère avec son équipe. « Ils sont sympas. Parfois, ils sont timides. Ils n’osent pas trop parler, surtout s’ils ont quelques difficultés à s’exprimer en Français. Mais n’hésiter pas à aller les voir… ». De retour à l’hôtel, il est sans cesse en mouvement pour que tout se passe à merveille. Disponible, souriant, Shon semble à l’aise dans toutes les situations. Un jour, il portera un costume foncé, une chemise blanche, une cravate, un attaché case. Il travaillera à la City, mais il sera toujours passionné de ballon. « J’irais à Standford Bridge voir jouer Chelsea… ». Shon… une vraie jolie rencontre.