masculins / Bayern - OL

« Sid » du passé au présent

Publié le 27 avril 2010 à 15:31 par R.B

Personne n’a oublié qu’il est né sur la scène européenne face au Bayern Munich en 2001. 9 ans ont passé, l’histoire personnelle de Govou serait encore plus belle s’il participait  à la qualification lyonnaise ce mardi soir…

Sidney ne joue pas beaucoup depuis quelques semaines. 156 minutes seulement lors des 8 derniers matchs en étant seulement deux fois titulaires. Malade, pas au mieux physiquement, Claude Puel n’a pas hésité à le laisser sur le banc même pour les gros matchs, ce qui ne se produisait par le passé avec ses entraineurs successifs. A match aller, il a remplacé Delgado à 11 minutes de la fin, le temps de montrer son envie et de frapper une fois. « Je sais que je vais revenir… » Les propos récents de Sidney invite à l’optimisme tant on sait que ce garçon est hors norme. Cela ne dépend en effet souvent que de lui pour qu’il soit bon, compétitif.

Il doit se souvenir, même s’il avoue manquer de mémoire, qu’il est né sur la scène européenne le 6 mars 2001 à Gerland contre le Bayern d’Oliver Kahn à qui il a planté deux buts dont un de légende. « Govou a été exceptionnel ». L’entraineur munichois Otmar Hitzfeld lui avait rendu hommage après la rencontre. Le Bayern et Govou, une histoire particulière. « Sid » marquera d’ailleurs un autre but à cette équipe, le 10 décembre 2008 lors de la défaite 3 à 2.


Il participe aux
taches obscures,
percute l'adversaire,
le destabilise.

Ce Sidney en retrait sur la scène footballistique, exposé souvent médiatiquement en dehors, peut redevenir une arme olympienne. Celle qui déclenche l’envie, le dépassement de soi. Celle qui participe aux taches obscures, percute  l’adversaire, le déstabilise. Celle qui peut aussi tromper le gardien adverse. 11 buts en Coupes d’Europe dont 10  en LDC. 8 de ses 11 buts l’ont été à Gerland, son jardin. Cette saison, il a marqué un des 4 des buts face à Debrecen au match retour.

Avec ses 74 matchs européens dont 70 de LDC, il est le joueur le plus expérimenté de l’OL. Il a connu l’ascension hexagonale et celle continentale. Il a participé aux belles heures et aussi à quelques déceptions comme les éliminations face au PSV, Milan AC, l’AS Roma, Manchester United… Il n’a connu qu’un seul club dans sa carrière professionnelle pour qui il a inscrit 77 buts en ayant marqué dans toutes les compétitions jouées. Son parcours lyonnais l’a amené au maillot bleu pour 43 sélections et 10 buts.


On attend le "Sid"
imprévisible en crampons

A 30 ans, en fin de contrat, il semble à un tournant de sa carrière, le dernier peut-être. Celui qui devrait le conduire sous d’autres cieux en fin de saison. Redevenir « le grand Govou » devrait le servir dans sa quête comme pour disputer sa seconde Coupe du Monde. Alors on attend le « Sid » imprévisible en crampons. On l’attend pour cette manche retour qu’il soit titulaire ou qu’il entre ne jeu. On lui souhaite ; on le souhaite pour l’équipe. Du passé au présent, il y a désormais 9 saisons continentales, mais il peut aussi se superposer l’espace d’une superbe soirée qui nous ferait dire que « Sid » n’a pas changé.

Extrait de La Tribune OL / BAYERN à télécharger en intégralité ici

Sur le même thème