masculins / OL - Montpellier J-1

Sidney Govou : "Il n'y a plus de temps à perdre"

Publié le 16 janvier 2004 à 15:21

La situation de l'Olympique Lyonnais, sa forme actuelle, les Bleus, La Coupe de France et les retouvailles avec son "pote" Stéphane Lalaoui... Sidney Govou nous a accordé ce matin, à la veille du match contre Montpellier, un long entretien où il annonce son grand retour !

. Après la défaite à Monaco, Sidney Govou évoque avec nous le match de Montpellier et l'avenir de l'OL. Les Gones n'ont pas le droit à l'erreur. Victoire impérative demain soir à Gerland pour espérer...



"Dès fois, il n'y a pas de justice dans le football..."




- Sidney, après la défaite à Monaco, comment abordez-vous le match de Montpellier ?

- On le prend comme un match à domicile qu'il faut absolument gagner. On a toujours des objectifs à atteindre et il ne faut pas les perdre de vue.



- Malgré le score de 3-0, l'OL n'a pas démérité Louis II. L'équipe a-t-elle pris un coup au moral après cette sévère défaite ?

- Sur le coup, l'équipe était abattue. On était frustré car on avait fait un bon match et dans ces cas-là, on se dit qu'il n'y a pas de justice dans le football ! On savait que cette rencontre était décisive et on l'avait abordé de la meilleure des manières mais malheureusement, on est reparti avec une lourde défaite. Maintenant, on ne va pas tout remettre en cause car on a fait une prestation très correcte là-bas...



- Qu'est ce qu'il manque à l'OL pour gagner ce genre de match ?

- Je pense que l'on a un peu de mal à être décisif devant les buts. A l'approche de la surface, on réfléchit sûrement trop quand nos adversaires, eux, ne se posent pas de question. C'est sûrement ce qui fait la différence. On devrait être plus direct dans notre jeu.



- Le titre est toujours d'actualité ?

- L'objectif principal est avant tout de se qualifier pour la Ligue des Champions. Le titre, on verra après. On sait que Monaco est maintenant très loin devant nous, que même Paris nous est repassé devant et qu'il faut surveiller nos poursuivants, tels que Auxerre ou Sochaux, qui reviennent bien. On n'a plus de temps à perdre et il faut vite repartir pour atteindre nos objectifs.



- La Ligue des Champions n'est-elle finalement pas trop présente dans vos têtes ?

- Non, pas du tout. Notre quotidien, et on le sait, c'est le championnat. La Ligue des Champions, c'est un plus.



- L'OL doit faire face actuellement à plusieurs forfaits, dont celui de Giovane Elber. C'est à dire que demain on pourrait éventuellement voir une association Govou/Luyindula. De quoi raviver quelques souvenirs...

- Je ne sais pas encore. C'est le coach qui décidera de tout cela. A droite ou en pointe, de toute façon, il faut jouer. Mais c'est sûr qu'avec Péguy, on s'entend bien. On a déjà joué à plusieurs reprises ensemble, et cela n'avait pas trop mal fonctionné. On a en plus quelques affinités dans la vie et cela facilite notre entente sur le terrain.



---------------------------------------------------




. Blessé à la cheville en juillet dernier en Corée du Sud, Sidney Govou n'a jamais véritablement retrouvé tous ses moyens depuis. Aujourd'hui, il se dit de retour et prêt à relever tous ses défis...



"J'étais frustré de ne pas revenir à mon meilleur niveau..."






- On a beaucoup évoqué tes problèmes de blessure depuis le début de saison. Est-ce que toi aussi tu sentais que tu n'étais pas à ton meilleur niveau ?

- Oui, bien sûr... J'ai bien vu que je n'étais pas à mon meilleur niveau. Je ressentais encore une gêne mais aujourd'hui cela va beaucoup mieux. Ce que je sais, c'est que durant ces derniers mois, je n'avais pas tous mes moyens. Je pensais pouvoir revenir mais le match contre Nice m'a fait beaucoup de mal. J'ai "replongé" en quelque sorte, et ce fût difficile pour moi de revenir.



- Comment vit-on ces périodes là ?- C'est frustrant de ne pas pouvoir revenir à son meilleur niveau. Je n'étais pas déçu car je savais qu'il me manquait encore quelque chose et que je faisais tout pour donner le maximum de moi-même, mais très frustré...



- On t'as senti quand même beaucoup mieux à Monaco...

- Oui, comme je vous l'ai dit, ça va mieux. Il n'y a plus d'appréhension. Je l'avais dit d'ailleurs après la trêve.



- Quel bilan dresses-tu de ta première moitié de saison ?

- C'est pour moi une moitié de saison très moyenne. Mais cela fait partie d'une carrière de joueur, je crois. On ne peut pas être tout le temps à 100% et il faut s'en servir pour rebondir.



- Es-tu devenu une sorte de leader à l'OL ?

- Non, pas spécialement. Moi je fais tout simplement ce que j'ai à faire. Je pense m'être affirmé au cours des saisons mais je ne pense pas être devenu un leader.



- L'Équipe de France, on y pense forcément...

- Bien sûr que j'y pense. L'Euro au Portugal approche et j'ai envie de faire partie de l'aventure.



- Penses-tu que ta place est acquise au sein des Bleus ?

- (rire) Ouh, non ! Elle est loin d'être acquise. Je dois confirmer car mon début de saison est loin d'être bon...





---------------------------------------------------






. Samedi prochain, l'OL recevra Bourg-Péronnas en Coupe de France. Un match un peu spécial pour l'attaquant lyonnais qui retrouvera en face, une bonne connaissance...



"En coupe de France, il faut prendre les matchs un à un..."




- On parle maintenant de la Coupe de France. Cette compétition est-elle devenue l'objectif numéro 1 du club ?

- C'est clair que le groupe a envie d'aller loin dans cette compétition. On aura en plus la chance de jouer à Gerland. Mais on n'en fait pas non plus une fixation. On prend les matchs un à un et tout ce qu'il faut, c'est surtout de ne pas regretter après.



- Bourg va certainement tout donner sur ce match ?

- Oui, ils vont joueur leur chance à fond et ils auraient tort de faire le contraire. Ils n'auront rien à perdre sur ce match.



- Et en face tu vas retrouver un de tes amis, Stéphane Lalaoui...

- Oui, c'est un ami à moi. On s'est connu ici au centre de formation. Il avait un an de moins que moi mais on s'est retrouvé ensuite en Division d'Honneur dans la même équipe. On a noué des liens et depuis, on s'entend très bien.



- On suppose que le téléphone va chauffer !

- ça a déjà commencé ! On s'est appelé après le tirage, on s'est chambré mais sur le terrain, on oubliera tout cela...



- Et les maillots seront échangés ?

- Oui, c'est déjà prévu !



- Dernière question Sidney. Les cheveux ont quelque peu repoussé. Une nouvelle coupe serait à l'ordre du jour ?

- (sourire)...Pour le moment, je laisse pousser. Après on verra. Mais, moi, j'aime bien ma coupe de cheveux actuelle."







GV

Photos PanoramiC

et Olweb.fr
Sur le même thème