masculins / OL - Toulouse J-3

Sidney Govou : "J’ai confiance en moi"

Publié le 22 mars 2006 à 20:00 par BV

Au lendemain de son retour à la compétition lors du 8e de finale de Coupe de France contre Bastia, Sidney Govou évoque la rencontre d'hier soir ainsi que les échéances à venir.

Sidney, quelle est votre première impression après le match d’hier ?
Ce fut un match difficile dans ses premières minutes puisque nous n’arrivions pas à accélérer le jeu. Par la suite, nous sommes parvenus à un peu plus poser notre jeu et Juni nous a sorti une belle frappe pour nous permettre de nous qualifier.

On a beaucoup parlé des retours d’Anthony Réveillère et Claudio Caçapa mais cette rencontre a aussi été marquée par votre retour à la compétition. Comment s’est déroulé votre premier match officiel depuis votre blessure ?
Très bien. J’avais déjà effectué une rencontre avec la CFA la semaine dernière. J’avais un peu peur de ne pas tenir physiquement mais cela s’est très bien passé. L’entraînement est primordial mais rien ne remplace la compétition et le rythme des matchs.
Lors du début de rencontre, j’avais un peu de mal à enchaîner les sprints mais par la suite les sensations sont revenues et j’ai pu retrouver de la confiance.
On sait que pour remplir nos objectifs, on aura besoin que chacun soit opérationnel.

Cette année, le niveau de la Coupe de France semble plus relevé que les années précédentes. Est-ce également votre sentiment ?
Tout à fait. En regardant les noms des équipes déjà qualifiées ou qui risquent de les imiter on s’aperçoit que ce sera compliqué. Notre principal souhait est désormais de recevoir au prochain match. Pour cela on fait confiance à Bernard (Lacombe) afin d’effectuer un bon tirage.

Pouvez-vous nous parler de la rencontre de samedi contre Toulouse ?
On aborde ce match sereinement car on dispose de 11 points d’avance. Depuis quelques temps, on ne se préoccupe pas trop de ce qui se passe derrière. On se concentre plutôt sur notre programme. On sait qu’il nous reste à gagner 4 matchs afin d’être assurés de terminer champions. On se doit donc de commencer par une victoire samedi contre Toulouse.

Après le match contre Toulouse, vous retrouverez la Champions League, n’est-ce pas un peu dangereux de jouer sur les trois tableaux ?
Non. On a un gros effectif qui nous permet de multiplier les objectifs. On peut doubler pratiquement tous les postes sans perdre en qualité.
On va désormais jouer tous les 3 jours. C’est lourd mais cela signifie qu’on arrive au bout et que les trophées sont à portée de main. Avec la densité de notre groupe, avoir beaucoup de matchs permet de satisfaire les nombreux joueurs.

Que pensez-vous du turnover ?
Nous, les attaquants, tournons plus souvent que les milieux de terrain ou les défenseurs mais on le savait déjà au début de la saison. On évolue dans un grand club. Tout joueur n’acceptant pas ce turnover ne peut pas s’épanouir ici.
Toutefois, il ne faut pas s’absenter trop longtemps car sinon, certains en profitent pour marquer à l'image de Sylvain (Wiltord) (rires). Blagues à part, je suis content pour lui et pour toute l’équipe.
J’ai confiance en moi. Je sais que je suis tout à fait capable de reproduire des performances similaires à celles que je faisais avant de me blesser. C'est le coach qui décide des titularisations mais c’est à moi d’être dans le meilleur état d’esprit possible pour qu’il ait le plus de difficultés à décider. Cette concurrence me « booste ». Elle me donne envie d’être meilleur.
Sur le même thème