masculins / Barcelone - OL J-2

Sidney Govou : « Ne pas regretter »

Publié le 17 septembre 2007 à 21:41 par BV

Sidney Govou ne cache pas que "débuter une Ligue des Champions est un moment à part" et jouer Barcelone "toujours un peu excitant". Pourtant, le numéro 14 olympien prévient : "on ne doit pas avoir de complexes".

Quel regard portez-vous sur votre victoire à Metz ?
C’est surtout une victoire qui nous permet d’aller à Barcelone avec beaucoup de confiance, même si on sait que c’est une autre compétition et une autre équipe qui nous attendent. Inscrire 5 buts, en jouant bien - c’est d’autant plus important - fait du bien au moral.

Vous vous rendez à Barcelone dans des conditions bien différentes de celles que vous aviez connues lors de votre dernier déplacement au Camp Nou.
Depuis 2001/2002, on a eu l’occasion de jouer dans pas mal de stades différents, on a rencontré beaucoup de grandes équipes. On n’est plus la même équipe, mais Barcelone reste une grosse, grosse, équipe de Barcelone, dans un grand stade. On n’est donc pas impressionnés mais on sait que l’on va rencontrer un environnement très délicat. Débuter une Ligue des Champions est un moment à part mais au fil des saisons, on arrive à gérer cette situation … même si jouer à Barcelone est toujours un peu excitant.

Avez-vous l’impression que l’OL est en train de trouver sa voie, que son jeu se met en place ?
Au niveau du jeu, c’est de mieux en mieux. Face à Metz, il y eut de bonnes phases de conservation de balle et d’attaque. Il faudra reproduire cela. Face à Barcelone, il ne faudra pas avoir peur de jouer notre jeu. Défensivement, il faudra être au top car ils ont des individualités offensives très, très fortes. Face à Metz en première mi-temps, on a bien défendu tous ensemble ; on a fait bloc. Contre Barcelone, il faudra avoir la même mentalité. Il faut les respecter car ce sont des joueurs qui méritent le respect mais nous avons aussi des grands joueurs dans l’équipe ; nous savons jouer au foot, on l’a démontré et on le démontrera encore dans le futur.

Disputer le premier match à l’extérieur est-il un avantage ou un inconvénient ?
On connait l’importance du premier match. On aurait préféré recevoir car on sait que débuter par une victoire est toujours précieux dans une telle compétition. On va faire avec et aller chercher un résultat là-bas. (…) On doit jouer les matchs pour les gagner mais si on est dominés pendant 90 minutes et que l’on tient le 0 à 0, on sera contents. Une chose est sûre : si on a des possibilités de marquer, on ne va pas se contenter d’un 0 à 0.

Beaucoup d’observateurs disent que c’est le bon moment pour jouer le Barça. Est-ce votre avis ?
Il n’y a pas de bon moment pour jouer une grosse équipe. En ce moment, ils sont peut-être un peu moins bien qu’ils ne l’espéraient mais quand on voit les joueurs qui composent cette équipe, on sait que cela peut aller très vite et devenir très difficile à tout moment.

[IMG41777#R]Sur le côté droit, vous allez retrouver Eric Abidal. Qu’est-ce que cela vous fait ?
Cela me fait sourire (Rires). Je connais bien « Abi », je l’aime bien. Ce sera marrant avant et après le match, mais, pendant, il ne me fera pas de cadeaux et moi non plus. Il n’a pas beaucoup de failles. C’est un défenseur moderne, très complet. J’espère simplement qu’il ne sera pas très bien mercredi ou qu’il aura un petit souci. Cela pourrait m’aider.

On a l’impression que l’OL aborde la Ligue des Champions différemment des autres années. Est-ce également votre avis ?
Peut-être. Cela faisait deux ans qu’on nous mettait beaucoup de pression. Tout le monde avait envie qu’on aille au bout ; tout le monde nous sentait prêts à y parvenir. Cette saison, c’est un peu différent. On a l’impression que les gens nous voient un peu « moins bien ». Ce n’est pas plus mal. On a peut-être moins de pression extérieure qu’on ne pouvait en avoir ces deux dernières années. Mais ce n’est pas parce qu’on nous sent « moins bien » qu’on sera moins bons sur le terrain. Il faut pour l’instant passer le premier tour. On verra par la suite où l’on s’arrêtera. Le plus important est de ne pas regretter, ne pas passer à coté.

Quelle est la différence majeure entre l’OL et le Barça ?
Ils ont déjà gagné une coupe d’Europe, nous pas encore. Barcelone a une plus grande « image » que l’OL, qui est un club nouveau. Cela fait une dizaine d’années qu’on est reconnus au niveau européen. Ils jouissent d’un crédit que l’on n’a pas encore mais on n’a pas de complexes et on ne doit pas en avoir. On a beaucoup d’internationaux dans l’équipe. Je ne vois donc pas pourquoi on devrait avoir le moindre complexe.
Sur le même thème