masculins / OL - Nancy J-2

Sidney Govou : "Nous pouvons nous améliorer"

Publié le 27 octobre 2006 à 15:33 par BV

Après la victoire olympienne dans les derniers instants contre le PSG, Sidney Govou analyse l'incroyable motivation qui anime les Lyonnais. Il revient également sur sa forme actuelle et évoque Nancy, prochain adversaire de l'OL dimanche.

On a ressenti une joie immense après votre victoire contre le PSG. Il ne s’agissait pourtant que d’un huitième de finale de coupe de la Ligue.
On a traditionnellement tous envie de gagner mais lorsque l’on s’impose dans de telles circonstances, on est encore plus heureux. Gagner des matchs de la sorte prouve qu’il y a une vraie solidarité en dehors du terrain qui s’exprime sur la pelouse. Lorsque nous étions menés 1 à 0, nous aurions pu baisser la tête mais nous n’avons jamais renoncé. Cela montre qu’il y a un bon état d’esprit dans le groupe.

D’où vous vient cette motivation ?
C’est naturel. On constitue une équipe de gagneurs. Tout le monde a envie de gagner à chaque fois. On ne lâche rien du début à la fin.

Qu’est ce qui a changé dans l’équipe par rapport à la saison dernière ?
On est dans la continuité. Nous nous sommes renforcés cette saison. Nous n’avons pas perdu les acquis de la saison passé. On demeure une équipe de bosseurs avec de nouveaux éléments qui sont venus apporter un petit plus. On est donc meilleurs que l’année dernière.

Qu’est ce qui peut être amélioré dans cette équipe ?
Nous ne sommes pas parfaits. Loin de là. Nous pouvons nous améliorer à tous les niveaux. Cela passera par le travail et la discussion. La recette du succès c’est le travail. Il n’y a pas de secret. Tout le monde a envie de bosser. Personne ne tire l’équipe vers le bas. Tous les joueurs la tirent vers le haut. C’est ce qui fait notre force.

Vous semblez dégouter de plus en plus vos adversaires.
Ce n’est pas notre but. Notre but est de faire notre chemin. Ce qui est important c’est d’être champions à la fin de la saison. Tous les matchs comptent. On ne prend aucune équipe à la légère. On a tout le temps envie de gagner, même à l’entraînement. C’est ce qui nous permet d’être présents le week-end.

Sur un plan personnel, vous semblez être particulièrement en jambes.
Oui. Je me sens bien. J’ai été blessé mais je me sens désormais beaucoup mieux. Lorsque je joue, j’essaie d’aider l’équipe du mieux possible, comme je sais le faire. Je ne me pose pas trop de questions en ce moment. Même si au niveau des statistiques, cela ne se voit pas car je n’ai pas réussi à marquer, je me sens vraiment bien dans le jeu. J’ai 27 ans. Robert Duverne pense que je suis dans mes meilleures années de football. J’espère que cela va se voir.

[IMG41482#R]Vous disiez récemment « avant j’aimais le jeu, aujourd’hui j’aime le foot ». Sidney Govou a-t-il changé ?
J’ai changé dans mon approche du football. Je ne sais pas si c’est de la maturité ou de l’expérience mais je prends les choses différemment. J’ai une approche plus professionnelle que par le passé. Je me renseigne plus, je discute plus.

Comment vous sentez vous à Lyon ?
Je suis vraiment bien ici. J’ai des repères, je connais tout le monde. Ici tout est réuni pour bien travailler. Il y a un bon groupe. En restant ici, je n’étais pas dans l’inconnu. Depuis que je suis arrivé, il y a eu une progression constante. Aujourd’hui on a atteint un tel niveau que l’on fait partie des plus grosses équipes européennes. On ne va pas se le cacher.

Quel est votre principal objectif cette saison ?
Le championnat car si l’on veut jouer la Ligue des Champions la saison prochaine, il faut finir dans les trois premiers. En Ligue des champions, cela fait plusieurs années que l’on fait bonne figure mais on n’arrive pas à passer les quarts de finale. Depuis 2-3 ans, on a le souhait d’aller au bout mais ce n’est vraiment pas une compétition facile.

Vous imaginez-vous parfois brandissant le trophée ?
Je ne me mets pas cette image en tête. L’objectif est de jouer, gagner, essayer d’aller le plus loin possible et ne pas regretter à la fin. C’est le plus important. Si cela nous emmène au bout, tant mieux.

Dimanche, vous allez jouer contre Nancy. Que pensez-vous de cette équipe ?
Personne ne l’attendait à ce niveau mais j’ai le souvenir de l’an passé. C’était déjà une équipe très difficile à jouer. Cette saison, ils prouvent qu’il ne s’agissait pas d’un accident. Contre Nancy, ce ne sont jamais des matchs faciles, même à domicile. On va essayer de faire un bon match afin de l’emporter. Nancy est en quelque sorte le club surprise de ce début de saison mais s’ils sont à cette place, c’est qu’ils ont une bonne équipe. On sait que ce sera un match difficile. Ils ont encaissé peu de buts mais il faut se souvenir que Marseille avait aussi la meilleure défense de Ligue 1 avant que nous allions les battre chez eux.
Sur le même thème