masculins / OL 7 - Werder Br� 2

Sidney Govou: "On a notre carte à jouer"

Publié le 09 mars 2005 à 00:30 par AT

A la sortie des vestiaires, il était souriant Cap'tain Sid...

"Il y a eu la manière, on a bien joué, on a produit du jeu, on s'est laissé un peu aller à certains moments, mais dans l'ensemble, on a fait un très bon match."



10 buts marqués au champion d'Allemagne, c'est surréaliste ?

C'est vrai qu'avant cette double confrontation, personne n'imaginait cela, même nous ! Même aujourd ‘hui on se dit que ce qu'on a afit, c'est quand même pas mal, mais il faut bien se rendre compte qu'avoir gagné 3-0 là-bas au match aller cela nous a beaucoup aidés ce soir.



Pour toi, pas de but, mais tu es à l'origine de 4 réalisations…

Tant mieux, c'est vrai que j'aurais aimé marqué, mais bon, ça prouve en étant à l'origine de ces actions que j'étais présent ce soir. Je suis content de mon match, même si c'est vrai j'aurais aimé marquer un but en plus…



Raymond Domenech était dans les tribunes…

Ah ? Vous me l'apprenez. Moi je joue tous les matchs à fond, je ne me pose pas la question. Il y a un sélectionneur qui fait ses choix, s'il me prend tant mieux, sinon, je ne me prendrai pas la tête pour autant !



Vous allez faire peur à l'Europe entière maintenant ?

Vous savez, on est arrivé à un niveau de la compétition où je pense que toutes les équipes se valent plus ou moins, il faut faire attention à tout le monde. Si on est là, ce n'est pas un hasard, cela fait un petit moment qu'on doit nous suivre. Sans avoir peur des autres, il faut être conscient de notre force et essayer d'aller le plus loin possible.



C'est l'un des matchs les plus accomplis de l'OL ?

Certainement, si on regarde le score, cela fait un peu large ! Il y en a eu d'autres, mais ce soir, la façon dont on s'est qualifié, c'est beau.



La mission aujourd'hui, c'est d'aller encore plus loin ?

Cette année, dès le départ, c'était ça l'ambition. On est au même stade que l'année dernière, on va essayer d'aller plus loin, et après, tout est permis !



Vous vous sentez dans la peau d'un outsider ou d'un favori ?

On a démontré tout au long de cette saison qu'on avait atteint un certain niveau de jeu. Sans se le cacher, on arrive à un niveau où toutes les équipes se valent. Alors on est là, et on a notre carte à jouer !



Vous vous voyez brandir cette Coupe à Istanbul en Mai ?

Pourquoi pas ! On joue pour ça, on joue les compétitions pour les gagner. Il faut le dire haut et fort, on a envie d'aller au bout de cette compétition. Le plus important, c'est de ne rien regretter. Alors peu importe contre qui on tombe en quart de finale, si on doit être éliminé, mais qu'on a tout donné, ce sera un moindre mal, mais il ne faut pas regretter après les matchs.



Et ce soir, il n'y a toujours pas d'euphorie…

Il n'y a que le fait de la gagner qui fera qu'on se lâchera complètement !



AT
Sur le même thème