masculins / OL - ASSE J-4

Sidney Govou : "Un match qui me tient à coeur"

Publié le 10 octobre 2006 à 15:36 par BV

Sidney Govou fait le point sur l'évolution de ses blessures et nous livre son espoir de participer au derby contre Saint-Etienne. Il évoque également Lamine Diatta, les difficultés à préparer un groupe amputé de ses interantionaux ainsi que ses meilleurs souvenirs de derby.

Pouvez-vous nous donner des nouvelles de votre état de santé ?
Je recours depuis hier. J’ai couru de façon un peu plus appuyée ce matin. Cela a l’air d’aller. Je ressens encore une petite douleur mais je vais essayer de m’entraîner normalement dès demain en espérant que cela ira mieux à la fin de la semaine.

Peut-on donc espérer vous voir sur le terrain lors du derby ?
Je travaille pour. Si tout va bien, à partir de demain, je devrais pouvoir poursuivre la semaine normalement avec le reste du groupe.

On imagine aisément que renoncer à ce derby constituerait une déception.
Tout à fait ! Il s’agit d’un match qui me tient à cœur, auquel j’ai envie de participer. Je serai donc déçu si je ne peux pas le jouer en raison d’une blessure... même si cela fait partie de la vie.

Originaire du Puy-en-Velay, vous êtes un peu "à cheval" entre les deux villes. Comment gérez-vous cela ?
Très bien. Il me reste encore une trentaine de places pour mes amis qui doivent venir samedi (rires). On s’appelle et on se chambre comme d’habitude. Les Verts occupent actuellement la 4e place du classement. Cela va rajouter un peu de piment à ce derby.

Que pensez-vous de cette équipe de Saint-Etienne ?
Ils jouent bien. Ils disposent surtout d’un duo d’attaquants très performant. Ils vont être difficiles à jouer car défensivement, ils semblent costauds. C’est vraiment un match à part durant lequel ils vont élever leur niveau de jeu. Malgré cela, nous jouons à la maison et disposons largement des armes pour les battre.

Dans quel domaine peut se jouer la rencontre ?
Cela devrait être un match engagé. Il ne nous faudra pas rater notre début de rencontre. Par la suite, l’équipe qui aura le plus gros mental et sera animée de la plus grosse motivation devrait l’emporter.

Ce match intervient après la coupure internationale de 15 jours. Comment prépare-t-on le groupe alors que plusieurs joueurs ne rentreront que jeudi ?
Pas mal de joueurs sont en effet partis avec leur sélection. Nous n’avons donc pas forcément eu le temps de bien travailler pendant ces 15 jours. Après le retour de nos partenaires, il ne restera plus qu’un jour de travail pour bien préparer le match. Cela complique la tâche du coach. Après ces coupures internationales, on récupère parfois nos partenaires un peu fatigués et moins en forme. Cela fait partie du quotidien des grosses équipes. Il faut essayer de gérer cela. La dernière fois contre Troyes, ce fut un peu difficile mais nous étions parvenus à obtenir le plus important, la victoire. Nous allons tenter de faire de même samedi.

Vous allez à cette occasion retrouver Lamine Diatta, un de vos anciens partenaires. Cela devrait être un moment un peu particulier.
Oui car on a vécu de bons moments avec lui. Avant ou après on peut discuter mais lors du match, cela reste un adversaire.

Quel souvenir gardez vous de la dernière rencontre entre l’OL et l’ASSE à Gerland ?
Cela restera comme un des plus beaux matchs de la saison, un gros match que personne n’a oublié. Nous étions champions et nous avions envie de fêter notre titre. Nous avions hésité avant de rentrer sur le terrain les visages maquillés. Nous nous étions finalement dit qu’après avoir bataillé toute la saison pour être sacrés champions de France pour la 5e année d’affilée nous avions le droit de nous lâcher un peu. L’essentiel est que nous les avions respectés sur le terrain.

Quel est votre meilleur souvenir de derby ?
La rencontre de la saison passée ou notre victoire 3 buts à 2 à Saint-Etienne. Cela demeure un grand moment car j’avais inscrit le 3e but.
Sur le même thème