club / Financement du Grand Stade

Signature du contrat de crédit et des contrats obligataires

Publié le 27 juillet 2013 à 09:53

Dans le cadre du financement du projet du Grand Stade, OL Groupe annonce la signature par la société Foncière du Montout, filiale à 100% d’OL Groupe des contrats de crédit bancaire ainsi que des contrats obligataires avec le Groupe Vinci et la Caisse des Dépôts et Consignations.

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre d’un schéma global de financement porté par la société Foncière du Montout structuré selon les axes suivants : un financement en fonds propres de l’ordre de 135 M€, un financement obligataire de 112 M€, un total de dettes bancaires et location financière de 144,5 M€ ainsi que des revenus garantis pendant la phase de construction pour environ 13,5 M€, soit un total d’environ 405 M€.

Les contrats de crédit bancaire regroupent 11 établissements et représentent un concours financier de 136,5 M€. La maturité du crédit bancaire principal est de 7 ans.

Par ailleurs, la société Foncière du Montout a signé un contrat de location financière pour un montant de 8 M€ avec France Telecom Lease (Orange Business Services), portant principalement sur les systèmes d’information du Grand Stade qui ont été confiés à Orange en collaboration avec Cisco, afin de bénéficier d’un stade connecté permettant une interactivité de communication et d’optimisation commerciale des plus modernes. En parallèle, une ligne de crédit de 10M€ sera mise en place pendant la période de construction.

Les contrats de financement obligataire d’un montant total de 112 M€ ont également été signés avec le Groupe Vinci pour un montant de 80 M€ et la CDC pour un montant de 32 M€.
La signature de ces contrats constitue une nouvelle étape décisive dans le financement du projet du Grand Stade.

Dans les tous prochains jours, devrait intervenir la dernière étape du schéma de financement avec la mise en place d’un appel au marché d’un montant de l’ordre de 80 M€ sous forme de l’émission d’une obligation donnant accès au capital de la société. Les démarches nécessaires ont été entreprises auprès de l’Autorité des Marchés Financiers pour obtention du visa préalable au lancement de cette opération. La souscription de ces obligations fera l’objet d’une garantie de souscription par les principaux actionnaires d’OL Groupe. Cette levée de fonds et les avances en compte courant déjà réalisées par OL Groupe à sa filiale Foncière du Montout, permettront de finaliser le financement en fonds propres de 135 M€ de la société Foncière du Montout, permettant le bouclage du schéma de financement du projet.

La construction du Grand Stade, confiée à Vinci Construction France, pourra ainsi débuter durant l’été 2013 avec le lancement de l’ordre de service qui devrait intervenir dès le démarrage de l’opération de marché décrite ci-dessus. Le Grand Stade devrait pouvoir ainsi être mis en service au cours de la saison 2015/2016, permettant à l’agglomération lyonnaise d’accueillir l’Euro 2016 de football pour lequel elle est candidate à l’organisation du match d’ouverture et à une demi-finale.

Un stade au service de la performance sportive et de l’agglomération lyonnaise

Le Grand Stade, dont l’architecture a été réalisée par le cabinet Populous, référence mondiale dans ce domaine, a vocation à être un lieu de vie moderne et unique.

Ce complexe, ouvert 365 jours par an, pourrait accueillir 60 000 personnes (58 000 places et 2 000 personnes travaillant les soirs de match).

Espace dédié au grand spectacle et véritable lieu de vie ouvert à tous, le site du Grand Stade devrait à terme intégrer également 2 hôtels, des immeubles de bureaux, un centre médical dédié au sport et un centre de loisirs ouvert au grand public et aux entreprises.

L’ensemble du projet du Grand Stade devrait permettre à OL Groupe de poursuivre son développement avec une amélioration significative des recettes de billetterie et la génération de nouvelles sources de revenus. Le naming du stade, qui consiste à adjoindre le nom d’une société commerciale à une infrastructure sportive, devrait également assurer au Groupe des revenus significatifs et réguliers.

Un projet référent en matière d’écologie et de citoyenneté

Projet éco-responsable, le complexe du Grand Stade répond à l’ensemble des exigences qu’impose l’écosystème environnant : économies d’énergie, gestion de l’eau et des déchets, traitement des nuisances et insertion professionnelle des personnes en difficulté.

Projet citoyen, le Grand Stade devrait conduire à la création directe de 1 500 emplois durant sa phase de construction, puis d’environ 1 000 emplois permanents sur le site (bureaux, centre de loisirs, hôtels, ...) pendant la phase d’exploitation. Par ailleurs, 800 à 1 000 stadiers et 800 à 1 000 personnes de services (hôtesses, serveurs, contrôle, sécurité, ...) seront recrutés temporairement lors des soirs d’évènements.