masculins

Simplement la loi du plus fort

Publié le 03 novembre 2011 à 11:06

Le Real s’est imposé logiquement à Gerland… L’OL garde toutes ses chances de qualification en ayant son destin en mains, mais il n’a quasiment pas le droit à l’erreur…

  Le 22 novembre, si les Lyonnais veulent faire honneur à Ste Cécile patronne des musiciens, des luthiers et autres fabricants d’instruments de musique, ils devront jouer une partition sans fausses notes face à l’Ajax Amsterdam. Il y a des raisons d’espérer que cela se produise. L’Ajax n’est pas le Real et certains absents devraient être aptes à jouer pour renforcer le collectif de Rémi Garde. Ce match face à l’Ajax étant le premier obstacle à franchir sur la route des 1/8èmes… sans oublier le Dinamo à Zagreb.

Face au Real mercredi soir l’OL a pris une nouvelle leçon mais celle-ci lui a  un peu moins rougi les fesses qu’au match aller. L’OL a au moins existé en partie en seconde péridoe. Une fois encore, il n’y avait pas photo et on le savait par avance. L’OL ne peut pas se présenter en effet contre ce grand d’Europe en étant aussi handicapé. Et si l’OL a changé en perdant de solides arguments  au fil des saisons, le Real s’est bonifié avec la patte de l’ambitieux Mourinho.

Inutile de revenir en détails sur cette seconde manche entre Olympiens et Madrilènes. Toutes les analyses ont été faites. L’OL sans un superbe Hugo Lloris aurait pris certainement claque. Tout comme si le Real avait été un plus réaliste, voire plus attentionné. Briand a montré une fois encore qu’il était le joueur de champ en forme du moment. Cris a bien géré son 3ème de rang en une semaine. Les décisions de l’arbitre ont laissé à désirer et pu couper l’élan des partenaires de Réveillère avec cette histoire de penalties. Mais Dieu qu’il y avait un monde d’écart quand la machine merengue tourne à plein régime avec ce mélange de sérieux collectif et de talents individuels.

Bon, l’OL a pris 6 buts sur deux matchs avec 4 buts sur phases arrêtées et n’a pas réussi à tromper le remarquable Casillas. Mais est-ce que ce match retour était la rencontre la plus importante des derniers jours? Il était important que l’OL se qualifie en Coupe de la Ligue… Il était primordial que l’OL gagne en championnat… Il était indispensable que l’OL prenne deux fois  la mesure des Stéphanois. C’est fait. Ce match contre le Real était important mais pas décisif et franchement on ne voyait pas comment le septuple champion de France pouvait arracher un succès, voire un nul. Le plus important était ailleurs. Il est à venir. Cela nous rassure en pensant aux retours des blessés et en nous disant que ce n’est tous les jours que l’on croise un ogre sur sa route.

Sur le même thème