masculins / AJA 4 - OL 0

Soirée cauchemar

Publié le 11 mai 2011 à 21:02 par SR

L'AJ Auxerre assure dès ce soir son maintien en L1 tandis que l’OL bataille toujours contre Paris pour la troisième place du championnat.

 

A l’extérieur, cela va de mal en pis depuis le match nul concédé de manière rocambolesque à Nice (2-2) le revers à Paris (0-1), le non match à Toulouse (0-2, deux expulsés) et maintenant le cauchemar face à l’AJ Auxerre, qui compte aujourd’hui 8 rencontres sans défaite à domicile (4 victoires et 4 nuls).

Le premier fait marquant de la rencontre était la sortie de Jelen au profit de Roy Contout (10’). L’attaquant Polonais, pas verni cette saison, cédait sa place en grimaçant et en se tenant la cuisse. Autre fait marquant ? L’expulsion de Lovren juste avant la fin de la première période. L’international Croate écopait de deux cartons jaunes pour des retards répétitifs sur les remuants Traoré et Oliech (17’ ; 39’). Dernier fait marquant, le tableau d’affichage en fin de rencontre…

Avant de rejoindre les vestiaires, l’AJA avait déjà filé deux pions aux hommes de Claude Puel. Parti dans le dos des défenseurs lyonnais et avec un brin de réussite, Oliech propulsait le cuir au fond des filets à l’aide du tibia (1-0 ; 20’). Il était imité par Traoré, bien servit par Hangbart pour catapulter le ballon de la tête dans les filets de Lloris (44’). De l’autre côté du terrain, les gants de Sorin avaient chauffés à deux reprises sous les coups de pied arrêtés de Bastos et Pjanic. Le premier adressait une frappe puissante que ne pouvait sortir Sorin mais la déviation de Gomis en position de hors jeu ne permettait pas à Mr Kalt d’accorder le but (15’). Quant au missile de Pjanic, il était sorti par le bout des gants de Sorin (43’).  A la pose, Hengbart et Oliech avaient déjà vu jaune pour des gestes d’antijeu sur les deux tireurs malchanceux Lyonnais : Bastos (24’) et Pjanic (33’).

A la reprise, Contout et Traoré se jouaient de la défense lyonnaise et inscrivaient le troisième but de la soirée. Un but signé Traoré qui rapprochait Auxerre du maintien (50’). Hangbart inscrivait le but de la correction sur un bon service de Sidibé alliant confiance et réussite (79’).

Les entrées de Lacazette, Delgado et Reale ne permettaient pas à l’OL d’inscrire le but de l’honneur, malgré une tête croisée de Grenier sur un centre de Réveillère sur laquelle Sorin s’interposait impeccablement (70’).

Sur un dernier dégagement de Lloris, Mr Kalt sifflait et validait le ticket de l’AJA en L1 et mettait fin à cette soirée "cauchemar".

Sur le même thème