masculins / Monaco 4 - OL 1

Soirée noire pour l'OL

Publié le 11 février 2004 à 19:47

[IMG714L]Comme il y a un mois en championnat, l'OL a dominé, l'OL s'est crée de nombreuses occasions, l'OL a même ouvert le score, par Elber (14'), mais comme en championnat, l'OL a cédé et s'est incliné, sévèrement, 4-1, mercredi soir à Monaco en 1/8e de finale de la Coupe de France. L'objectif Stade de France s'est envolé… Rageant !

Comme il y a un mois en championnat, l'OL a dominé, l'OL s'est crée de nombreuses occasions, l'OL a même ouvert le score, par Elber (14'), mais comme en championnat, l'OL a cédé et s'est incliné, sévèrement, 4-1, mercredi soir à Monaco en 1/8e de finale de la Coupe de France. L'objectif Stade de France s'est envolé… Rageant !

















Le jeu



Comme le 9 janvier dernier en championnat, l'OL a maîtrisé le jeu, assez nettement même en première période. Mais encore une fois, le réalisme était monégasque, Morientès transformant les trois premières occasions de sa formation (45+1', 58', 62'). Par la suite, les Lyonnais se ruaient à l'attaque pour tenter de revenir au score et croyaient bien y parvenir sur un tir d'Elber, mais le ballon allait percuter le poteau (63'). Les ultimes tentatives olympiennes n'y changeaient rien et Monaco, en contre, inscrivait même un quatrième but par Prso (85'), concluant une soirée bien noire pour l'OL…



Le fait du match



Le but de l'égalisation Fernando Morientès dans les arrêts de jeu de la première mi-temps a sans doute changé beaucoup de choses. Il a en tout largement contribué à enrayer la mécanique lyonnaise, jusque là parfaitement au point. Comme lors du match de championnat il y a mois, lorsqu'il avait doublé le score quelques secondes après la pause, l'Espagnol achève l'OL à un moment crucial de la partie…



La clé du match



Le talent de Fernando Morientès a fait la différence pratiquement à lui tout seul mercredi soir. Trois occasions, trois buts sur trois gestes parfaitement réalisés, l'ancien madrilène a été d'une rare efficacité mercredi soir. Côté lyonnais, Giovane Elber n'a malgré tout pas à rougir de la comparaison, transformant sa première occasion et trouvant, malheureusement, le poteau sur sa seconde.



Les chiffres



3 comme le nombre de défaites en autant de rencontres des Lyonnais face aux Monégasques en Coupe de France. Avant mercredi soir, L'OL avait perdu face à Monaco en finale à Colombes, en 1963 (0-0, 0-2), avant de se faire éliminer en quarts de finale, en 2000 (1-3) à Gerland.



9 comme le neuvième but inscrit cette saison, toute compétition confondue, par Giovane Elber, qui fêtait son retour mercredi soir après un mois d'absence et une blessure à la cuisse à… Monaco. Le Brésilien aurait donc pu connaître une soirée faste, mais la suite fut beaucoup moins réjouissante, l'ancien Munichois trouvant même le poteau à la 63e minute…



681 comme le nombre de supporters lyonnais ayant fait le déplacement à Louis II mercredi soir. Leurs encouragements, incessants, ont largement dépassé ceux des supporters monégasques mais n'ont malheureusement pas suffit pour repartir avec la victoire. Rendez-vous dimanche, pour l'un des plus gros déplacement de l'année à Auxerre. Avec, espérons-le, un succès au bout cette fois.



T.L.

Sur le même thème