masculins / Fiorentina - OL J-1

Sommet en Toscane !

Publié le 23 novembre 2009 à 19:45 par R.B

Les Lyonnais se déplacent à Florence pour décrocher la première place du groupe ou prendre une sérieuse option… les Florentins seraient bien inspirés de l’emporter avant de se déplacer à Liverpool, ils seraient ainsi qualifiés. Sinon, ils joueraient tout à Anfield…

C’est un sommet entre deux équipes qui n’ont pas tout à fait les mêmes ambitions, les mêmes contraintes avant de se rencontrer. L’OL a assuré sa participation aux 1/8èmes de finale, la 7ème de rang, en obtenant le nul contre les Reds à Gerland. Reste aux Olympiens à décrocher cette première place du groupe qui a souvent des avantages indéniables, même si elle ne garantit pas pour autant un billet pour les ¼. Souvenons-nous de l’AS Roma !

Avant ce cinquième match de poule, l’OL a le beau rôle. En effet, les 3 différents cas de figure peuvent donner cette première place aux partenaires de Cris. Une défaite en Italie, un succès face à Debrecen et un échec de la Fiorentina à Liverpool. Un nul à Artemio Franchi puis un succès face aux Hongrois. Et, évidemment, un succès sur les bords d’Arno. Bon, il reste la possibilité de perdre mardi soir et que les partenaires de Gilardino s’imposent en Angleterre… Comment va jouer cet OL qui n’a pas « complètement » le dos au mur ? Assurément, on l’espère, pas comme contre Grenoble… sinon gare à la fessée !

Des Lyonnais privés de Réveillère, Clerc, Toulalan, Bodmer, Gonalons. Le forfait des deux latéraux droits d’expérience vont certainement permettre au jeune Gassama de débuter son premier match européen à l’extérieur. Après Claude Puel apportera de la nouveauté par rapport à l’équipe qui a débuté au Stade des Alpes samedi dernier. Cissokho reprendra sa place en défense. Il ya fort à parier que Pjanic ou encore Bastos débuteront aussi. Reste à savoir si Gomis et Lisandro seront associés d’entrée ?

La fiorentina sera handicapée par l’absence   
d’éléments d’importance comme Mutu, Jovetic…

La Fiorentina, on l’a dit, aurait tout intérêt à ne pas se contenter d’un nul qui satisferait les Lyonnais. Ce nul synonyme, début décembre, de sacré rendez-vous à Anfield face aux Reds qui prendront logiquement le dessus sur les Hongrois de Debrecen. Ce nul signifiant un match pour la deuxième place en rappelant le succès 2 à 0 à l’aller des Italiens. Alors, comment va jouer cette équipe entrainée par Prandelli qui avait montré un visage particulièrement séduisant à Gerland ?

Elle aussi sera handicapée par l’absence d’éléments d’importance comme Mutu, Jovetic… De plus, elle n’a pas fait le plein d’assurance en s’inclinant chez elle en championnat contre Parme (2 à 3). Mais ce diable de Gilardino, danger permanent, a réussi le doublé et les coéquipiers de Dainelli seront certainement animés d’un esprit de revanche après la défaite 1 à 0 du match aller à 10 contre 11 sans oublier la défaite l’année dernière chez eux 2 à 1 qui les a privés d’un ticket pour les 1/8èmes de finale.

Une rencontre où l’attend une fois encore que les Lyonnais élèvent leur niveau de jeu comme ils l’ont fait systématiquement cette saison sur la scène européenne. Ne sont-ils d’ailleurs pas invaincus ! Mardi soi, c’est bien un sommet en Toscane.

Sur le même thème