masculins / AZ Alkmaar - OL

Sonny Anderson : «Il faut jouer cette compétition avec l’envie de vouloir la gagner »

Publié le 16 février 2017 à 09:30 par CC

L’ancien goléador de l’Olympique Lyonnais était l’invité d’OLTV ces derniers jours. Il en a profité pour évoquer le choc de ce jeudi à Alkmaar.

L’ambition en Ligue Europa

Les clubs français ont eu du mal ces dernières années à bien figurer dans cette compétition car je pense qu’ils n’abordaient pas le rendez-vous avec la même mentalité que l’OL. A la première difficulté, ils laissaient tomber. Il faut jouer cette épreuve en espérant aller au bout, avec l’envie de la gagner. Quand on voit les équipes encore engagées, le niveau n’est pas très loin de celui de la Ligue des Champions. Il y a comme l’OL des formations huppées qui arrivent de la C1 et qui ont eu le temps de digérer la déception de leur élimination.

L’adversaire

Il faut faire attention à cette équipe de l’AZ Alkmaar même si elle ne figure pas dans le top 3 du championnat néerlandais. Il ne faut pas se fier au classement mais plutôt prendre conscience qu’elle est habituée aux matchs de Ligue Europa.

Son but contre Heerenveen en 2000

Je marque sur un ballon de Marc Vivien Foé. J’ai réalisé seulement quelques années plus tard que j’avais inscrit ce soir-là le premier but de l’histoire de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions.


Son but à l’Arena d’Amsterdam en 2002

Ce but est beau aussi parce que celui qui me fait la passe c’est Flo Laville, et qu’il n’était pas coutumier du fait… je contrôle et j’aperçois les deux défenseurs derrière moi et je vois que le gardien est avancé. J’essaie de faire un lob et cela fonctionne. C’est un bon souvenir même si on a perdu 2-1 sur un but d’un certain Zlatan Ibrahimovic. Au retour, on aurait pu se qualifier mais l’arbitre m’a refusé le but. J’avais marqué de la tête et cela ne m’est pas arrivé souvent.

Le 16e de finale de C3 en 2001 contre le FC Bruges

« Comme cette saison, on avait été reversé en Coupe UEFA (Ligue Europa aujourd’hui) à l’issue de la phase de poule de la Ligue des Champions. Je me souviens qu’à l’issue du match aller de 16e de finale à Bruges où nous avions perdu 4-1, j’avais été la cible de nombreuses critiques de la presse, qui disait en gros que j’étais fini. Alors pendant quinze jours je me suis mis dans ma bulle pour préparer le match retour à Gerland. A l’arrivée, on a gagné 3-0 et j’ai mis un triplé. C’est le seul match de toute ma carrière lyonnaise où j’ai joué pour moi. J’ai été égoïste mais on s’est qualifiés. »

Sur le même thème