masculins / Clermont 1 - OL 1 (4-3)

Sortie de route en Auvergne...

Publié le 01 mars 2005 à 20:47 par R.B

[IMG4606L]L'OL quitte la Coupe de France après être revenu au score à la 94ème minute de jeu. Les tirs au but n'ont pas permis aux Champions de France de passer ce 1/8ème de finale... Une véritable déception pour les coéquipiers de Grégory Coupet qui avaient fait de cette compétition un des objectifs de leur saison. Il faudra récupérer de tous ces efforts avnt de retrouver le championnat vendredi soir à Caen. Dommage... dommage cetté élimination le jour de l'aniversaire de Paul Le Guen... C'est le charme de Dame Coupe...

A Clermont, stade Gabriel Montpied, Clermont 1 OL 1 (Clermont 4 tab à 3) (mi-temps : 0 à 0) ; temps : beau et froid; spectateurs : 9 000 environ ; pelouse : en bon état; arbitre : arbitre : M. Claude Colombo (ligue Méditerranée).



Clermont : Bouchard – Bourdeau, Loties, Gas, Hamama, Cloarec, Gallon, Duplan (puis Darbelet 26ème), Hauw, Darbelet (puis Perbet 87ème), Rodriguez (cap) (puis Faye 89ème).



OL : Coupet – Diatta, Cris, Abidal, Berthod (puis Bergougnoux 66ème), Juninho, Diarra, Govou (cap) (puis Frau 7ème), Wiltord, Nilmar (puis Clément 103ème), Malouda.



Buts : pour Clermont, Rodriguez (54ème) ; pour l'OL, Wiltord (94ème).



Avertissements : pour Clermont Hauw (91ème), Bouchard (94ème) ; pour l'OL, Berthod (48ème)



Roi de l'hexagone depuis plus de 3 saisons ; de plus en plus respecté sur la scène européenne, l'OL passe, pour un tour de Coupe, aux pieds des volcans d'Auvergne dans une ville plus connue pour son Bibendum et son équipe de rugby que par ses footeux, même si ceux-ci évoluent pour la deuxième saison de rang en Ligue 2, après avoir fait la Une des médias en 97 en éliminant en 1/8ème de finale le PSG au terme d'un scénario rocambolesque ; un exploit dont la Vieille Dame est friande. En un mot, cela ferait désordre de se faire « taper » un soir d'hiver glacial par un petit en mauvaise posture dans son championnat, qui plus est handicapé ce mardi par l'absence de nombreuses pièces maîtresses.



L'OL a faim ; de plus en plus faim de succès, de trophées. Privés de Réveillère, Cacapa, Essien, les Lyonnais se déplacent au stade Gabriel Montpied avec le groupe qui s'est imposé dans le derby samedi dernier. Paul Le Guen, avec ces matchs rapprochés, préfère aménager les entraînements que de changer ses éléments. Un signe fort pour dire qu'il prend ce tour de Coupe, et l'adversaire, très au sérieux ; il sait mieux que quiconque que tout peut arriver dans cette compétition en revenant sur un lieu « maudit ». Le même groupe, et quasiment le même 11 de départ à l'exception de Frau remplacé par Nilmar. En Coupe dans ce genre d'opposition, autant mettre de la distance tout de suite avec son opposant, puis d'assurer avec sérieux la fin des débats ; cela permettant alors de pourvoir à quelques remplacements, toujours bienvenus à 74h d'un déplacement à Caen.



Maillot blanc et brassard noir, en raison du deuil qui a frappé le club champion de France ces dernières heures, les Gones mettent la pression d'entrée sur les locaux, comme en témoignent un corner de Juninho, puis une frappe de Govou (4ème). Petit à petit les Auvergnats se mettent dans la rencontre alors que Govou doit sortir, problème à la cuisse, dès la 7ème minute de jeu. La capitaine est remplacé par Frau. Bruno Rodriguez, après un beau mouvement initié par Hauw, place un tir à côté de la cage de Coupet tout de jaune vêtu (12ème). Malouda en fait de même quelques minutes plus tard sur une excellente remise de Nilmar. Les pensionnaires de L2 ne se laissent pas intimidés par le standing de leurs adversaires qui combinent bien en écartant le jeu. Nilmar inscrivant au passage un but refusé pour une position de hors jeu (22ème), avant de mettre un pointu contré (23ème). Wiltord sollicite ensuite le une-deux avec le jeune brésilien ; ce dernier lui remet le ballon dans la course pour la première véritable occasion de but des Olympiens (28ème) stoppée avec brio par Bouchard ; dans la foulée, les Clermontois profitent d'une erreur de relance des visiteurs pour inquiéter Coupet par un Darbelet (29ème) choisissant le tir au lieu d'une passe plus adaptée. L'OL et plus fort, mieux organisé…évidemment, mais à la demi-heure de jeu, le score est toujours de 0 à 0.



Gallon et Rodriguez arment en suite 2 frappes lointaines au dessus… alors que Wiltord et Nilmar se trouvent souvent avec bonheur ; un Wiltord à deux doigts de reprendre de la tête un centre de Malouda (41ème). Une première période sans but dans laquelle il a manqué certainement un soupçon de rythme supplémentaire dans les intentions lyonnaises pour marquer ce but tant attendu pour débloquer la situation face à des Rouge et Bleu pas trop sur le reculoir.



Ce nul à la pause a-t-il mis en confiance les hommes de Chavanon ? En tout cas, la pelouse est en train de geler au moment de la reprise des débats et Nilmar obtient un corner d'entrée qui crée le danger dans la surface de Bouchard. Cela n'empêche pas les Clermontois de repartir vers l'avant poussant Berthod au carton jaune (48ème). Il y a des imprécisions de part et d'autre, certainement en raison de l'état de la pelouse. Et sur une faute pas évidente de Cris, Rodriguez le voyageur ouvre le score sur coup franc ; le mûr ayant ouvert trop largement ses portes (54ème). Mazette… quelle surprise ! Les Gones vont être obligés de changer de vitesse s'ils ne veulent pas rester en rade en Auvergne… Du coup le petit se sent pousser des ailes pour résister et tenter un nouveau coup gagnant.



Les Champions de France ne réagissent pas comme on le souhaiterait. Cris place un violent coup de boule sur corner (63ème) au dessus avant que Paul Le Guen ne fasse entrer Bergougnoux à la place de Berthod (66ème). Malouda reculant légèrement d'un cran. Gas enlève au dernier moment un centre du Guyanais, un centre convoité par Nilmar et Cris sur le corner ne cadre pas sa tête… Cela devient difficile pour les Olympiens de s'extirper de la toile d'araignée clermontoise… Coupet devant même sortir une parade décisive devant Cloarec (72ème). L'OL a enfin accéléré. Les corners s'accumulent, mais les contres locaux sèment le danger à chaque fois avec ce roublard de Rodriguez.



Cela devient franchement pénible à moins d'un ¼ d'heure de la fin ; Cris remet une tête fantastique dans la lucarne de Bouchard que le gardien dévie d'une claquette somptueuse, avant de s'envoler sur une reprise violente de Wiltord. Cela ne veut pas aller au fond… dopant ainsi la résistance des Rouge et Bleu toujours dangereux dès qu'ils le peuvent. Les cinq dernières minutes… Rodriguez joue la montre malicieusement… L'OL essaie, mais les Clermontois sont trop près d'un bonheur inespéré pour lâcher le morceau. Soir sans pour le groupe de Paul Le Guen malgré les poussées incessantes de Cris. Soir tout simplement d'élimination et bien non, car l'ancien Gunner Wiltord, au bout du bout du temps additionnel (94ème) remet les compteurs à zéro sur un service fuyant de Frau. Mes aïeux, on n'y croyait plus !



Réchauffés par cette égalisation, les fans de l'OL n'ont plus froid. Les coéquipiers d'Hauw reviennent au pas de charge dans cette prolongation, mais ce sont les Gones qui se montrent les plus dangereux sur un centre dangereux de Wiltord. Cela va d'un camp à l'autre … Hauw ne cadre pas (95ème). Il n'y a plus de calcul à faire maintenant, alors autant essayer de se qualifier avant les tirs au but... Nilmar jaillit sur un centre de Frau (101ème) sans concrétiser. Il sort dans la foulée au profit de Clément. Les muscles deviennent lourds. L'OL s'installe de plus en plus dans cette fin de drôle de partie.



15 minutes pour faire la différence, ce que manque de peu Malouda sur une reprise de volée captée par un grand Bouchard (108ème). Les Gones veulent en finir… les Auvergnats ne souhaitent pas mourir. Wiltord est omniprésent, exemplaire, avec ces déplacements tout terrain et une frappe arrêtée sur un enchaînement talonné avec Malouda (115ème). Les Olympiens ont plus de peps aux abords de la séance des tirs au but devenue inévitable. Place maintenant à l'incertitude la plus totale…



Cloarec inscrit le premier ; Juninho lui répond ; l'ancien lyonnais Hauw met au dessus ; Diarra donne l'avantage aux siens ; Poyet prend à contre-pied Coupet ; Frau le met dans le gants de Bouchard ; Hamama touche un poteau gagnant ; Bergougnoux égalise ; Faye place un boulet dans la cage de Coupet ; Wiltord trouve les jambes de Bouchard… L'OL est éliminé…



Statistiques :



Hors jeu Clermont :1

Hors jeu OL : 3

Coups francs Clermont : 11

Coups francs OL : 16

Corners Clermont: 3

Corners OL: 16

Tirs cadrés Clermont: 5

Tirs cadres OL:

Tirs cadres OL: 7

Tirs non cadres Clermont: 9

Tirs non cadrés OL : 19

Coupet arrêts : 8

Coupet arrêts décisifs : 1





R.B





Sur le même thème