masculins / OL - Bordeaux J-3

Souvenirs d'un Lyonnais ancien Bordelais

Publié le 12 mai 2005 à 08:40 par R.B

Bernard Lacombe a passé 8 saisons à Bordeaux. Il a eu bien évidemment l'occasion de venir jouer en championnat au stade de Gerland avec les Girondins. Mais si ce fut le cas de 79 à 83, il ne put le faire lors des 4 autres saisons, puisque pendant que les Marines remportaient le titre en 84, 85 et 87 et terminaient 3ème en 86, les Lyonnais étaient eux en D2. « Chaque fois que je suis revenu, j'avais envie de briller, mais un sentiment de tristesse m'habitait en regardant la situation du club (18ème en 80, 6ème en 81, 16ème en 82 et 19ème en 83). Sinon, dès que le calendrier sortait, je cherchais à savoir quand nous jouions contre l'OL. Et puis je demandais toujours le résultat du club. Les gens à Bordeaux le savaient, ils me tenaient au courant. Tiens, je me souviens que j'ai suivi la fin d'une rencontre OL – Sochaux dans les cuisines d'un restaurant le jour de mon intronisation à la fête de l'huître en Gironde. Tu parles, je ne peux pas l'oublier… l'OL avait perdu à Gerland 7 à 1 ! »



Ce sera donc le 2 000ème match en championnat des Gones dimanche contre Bordeaux. L'homme aux 255 buts en championnat de France a inscrit les 199ème et 200ème buts sur la pelouse de Gerland avec le célèbre maillot au scapulaire. « Le speaker du stade l'avait annoncé… Le premier je l'ai inscrit virage sud sur une remise de Dieter Muller ; j'ai frappé en pleine course. Le 200ème, c'est après une récupération d'Antoine Martinez le long de la tribune Jean-Bouin. Il a centré et j'ai marqué d'une reprise de volée du pied gauche. Topalovic n'a rien pu faire. Il y avait des travaux dans le stade ; c'était au mois de mars. Muller en avait mis 2 et « Gigi », un. Je lui avais fait la passe en m'appuyant sur Alain Olio. L'OL jouait l'individuel… ce n'était pas pour nous déplaire ». En 81-82, Bordeaux était venu s'imposer 1 à 0… but de Bernard Lacombe. « Pourtant, nous n'avions pas vu le jour… ni le ballon. La saison précédente, l'OL avait gagné sur un pénalty de Domergue. En revanche, je ne me souviens pas du 1 à 1; je ne sais plus si j'avais joué… je n'avais pas marqué beaucoup de buts cette saison et en plus j'avais été blessé ».



3 titres de champions de France et une Coupe de France avec les Girondins, mais un regret. « J'ai toujours dit à « Gigi » que lui, il avait eu la chance d'être champion chez lui, au milieu des siens. C'est un énorme bonheur que je n'ai pas eu en tant que joueur ».



R.B

Sur le même thème