masculins / Sparta - OL

Sparta-OL : la revue de presse

Publié le 29 septembre 2004 à 11:12 par SR

Sur les sites internet comme dans les journaux, les deux clubs adversaires samedi en championnat étaient côte à côte mercredi suite à leurs victoires en Ligue des Champions.

L'équipe, qui refaisait la "Une" sur Saviola ce mercredi, se pose la question sur son site internet à propos du PSG "Au tour du PSG ?", qui, 4 jours après son redressement en championnat, se déplace au CSKA Moscou. Qualifiant la soirée d'hier de très prolifique pour les clubs français "Monaco et Lyon assurent" et salue le sang froid de l'équipe Rhôdanienne pour revenir puis mener au score. Foot365, quant à eux, félicitaient le travail d'artiste de Sylvain Wiltord en employant des adjectifs tels que "énorme (à 2 reprises), exceptionnel, formidable...". Sports.fr s'appuie sur les bonnes prestations de l'OL hors de ses bases et de la possible qualification des Gones en cas de bons résultats lors de la double confrontation contre Fenerbahce. L'AFP désigne le premier succès de l'OL logique au terme d'un match globalement bien maîtrisé. L'UEFA.com parle déjà de billet pour les 8èmes de finale au cas où l'OL conserverait l'esprit conquérant (dixit S.Govou) qui habite le groupe. Enfin, chez notre confrère du Parisien... Seule la victoire de belle!



L'équipe.fr

Monaco et Lyon assurent

Au cours d'une soirée exceptionnelle, Monaco et Lyon se sont bien placés dans la course à la qualification en remportant leur première victoire. Monaco a défait La Corogne (2-0) et Lyon a réussi la seule victoire à l'extérieur à Prague (2-1).

Lyon a ramené un résultat idéal de son déplacement à Prague, une victoire méritée (2-1) que l'équipe de Paul Le Guen doit à son sang froid, au réalisme de ses joueurs offensifs, et à une densité comparable à celle d'il y a deux semaines, lorsque Manchester United avait eu le temps de se voir battu avant de recoller grâce à Van Nistelrooy (2-2).

Cédric ROUQUETTE



Foot365

Lyon se relance

Venus chercher à Prague les trois points qu'ils avaient longtemps cru obtenir contre Manchester, Lyon s'est vite fait surprendre. Avant de prendre totalement le jeu à son compte et de remporter une victoire logique qui doit beaucoup à un énorme Wiltord.

Positionné d'entrée en pointe de l'attaque lyonnaise en lieu et place de FRAU, WILTORD a abattu un travail énorme et réussi une partie exceptionnelle, avec, à son actif, un but tout aussi formidable (...). Lui aussi auteur d'un but superbe, ESSIEN, très solide dans les duels à l'instar d'un M.DIARRA très difficile à passer, a beaucoup lutté à la récupération. Ce qui a pu permettre à JUNINHO, dans l'axe, ou GOVOU et MALOUDA sur les ailes, de ressortir avec beaucoup de sobriété les ballons vers l'avant. En défense, le bon travail commun de REVEILLERE et BERTHOD a rapidement permis de neutraliser les attaquants du Sparta. Même si CRIS doit regretter son mauvais placement sur l'ouverture du score, la charnière centrale lyonnaise est à créditer d'une belle prestation face aux grands gabarits adverses.

Aurélien CANOT



Sports.fr

Lyon connait la chanson

Les Gones ont réalisé un gros coup à Prague (2-1). Brillants à l'extérieur cette saison, les Lyonnais ont confirmé leur très bon début de saison (...). La soirée est belle car ce précieux succès acquis sur la pelouse du Sparta leur permet de se placer idéalement dans ce groupe D. De l'envie, une solide réaction malgré un but encaissé rapidement, cette équipe à tout pour briller(...).

Avec quatre points en poche, l'OL va pouvoir se déplacer en Turquie l'esprit plus tranquille. La double confrontation contre Fenerbahce devrait d'ailleurs être déterminante. Les Gones ont un petit point d'avance et un goal-average bien meilleur car les Turcs se sont inclinés lourdement à Old Trafford avec notamment un triplé de Wayne Rooney pour son premier match avec Manchester United (6-2)! C'est dire si Fenerbahce sera très remonté pour la venue des Lyonnais...

Michaël BALCAEN



AFP

Premiers succès de Lyon et Monaco

Le champion de France de football, Lyon, s'est logiquement imposé aux dépens du club tchèque du Sparta Prague (2-1), mardi au Toyota Arena de Prague, au terme d'un match de la 2e journée de la 1re phase de la Ligue des Champions (Gr.D) globalement bien maîtrisé par les Lyonnais (...)

Sur le terrain du Sparta Prague, l'OL, qui voulait rattraper les points perdus à Gerland contre MU (2-2), a connu un début de match difficile, validé par le but tchèque de Jun, à la 7e. Mais, décidément très solide à l'extérieur, Lyon n'a pas flanché, réussissant à retourner la situation par deux buts somptueux d'Essien (frappe puissante de 20 m, 25) et Wiltord (après un grand pont sur le gardien du Sparta, 58), le premier de l'ancien Gunner avec les Rhodaniens.



UEFA.com

L'OL est lancé

Après le nul mal payé à Gerland contre le Manchester United FC (2-2), l'Olympique Lyonnais a passé la vitesse supérieure à Prague pour prendre la 2e place du Groupe D derrière les Anglais. Cette deuxième défaite en UEFA Champions League 2004/05 peut en revanche frustrer les joueurs de l'AC Sparta Praha qui ont souvent fait jeu égal avec les champions de France.

Maintenant, Fenerbahçe.

Pour Lyon, les deux confrontations avec le Fenerbahçe SK (19 octobre à Istanbul et 3 novembre) peuvent délivrer un billet pour les 8es de finale. A condition de conserver cet esprit conquérant qui habite le groupe rhodanien depuis le début de la saison.



Le Parisien

Lyon remercie Wiltord

Avec le précieux succès à Prague acquis hier, voici désormais Lyon en excellente position dans ce groupe D. Mais s'il convient de se féliciter de voir un club français démontrer une telle capacité à rapporter des points de ses voyages en Europe, il ne faut surtout pas se pâmer devant ces lyonnais. Certes, les hommes de Le Guen ne lâchent jamais rien, mais ils ont aussi affiché de grossières lacunes, en défense et dans la reconstruction du jeu. Si la rigueur doit être leur première vertu, alors les lyonnais auront assez d'humilité pour comprendre qu'ils ont encore beaucoup de travail devant eux.

Heureusement, Lyon peut compter sur un excellent Wiltord, volontaire et travailleur, pour ne pas sombrer (...). Une égalisation qui remet Lyon dans le sens d'un match de faible niveau.

Christophe BERARD

Sur le même thème