masculins / Stade de Reims - OL

Stade de Reims - OL : les réactions des joueurs

Publié le 07 avril 2013 à 19:03 par SC

Les réactions d’après-match, suite à la défaite des lyonnais 1 à 0 à Reims, au micro et dans le bus d’OLTV…

Maxime Gonalons
En tant que capitaines, je suis allé voir les supporters. Il y a eu un échange, je leur ai dit qu’on avait besoin d’eux. On est passé à travers en 1ère mi-temps. En ce moment, on n’a rien avec nous, il va falloir faire le dos rond et se remettre au travail. Ça fait mal ces deux défaites. Ce sont des moments difficiles à vivre. Il faut se remettre en cause. C’est à 10 qu’on s’est senti le mieux, mais faut qu’on fasse plus. Ce soir, on est retombé dans nos travers.

Bafétimbi Gomis
Oui ce n’est pas facile, on a connu des périodes plus joyeuses. On a un groupe jeune, on apprend beaucoup. On n’arrive pas a changer le scenario des matches en notre faveur mais on a notre destin en mains avec les confrontations directs. On sent de la bonne volonté. Mais des fois on n’attaque pas ensemble on ne défend pas ensemble. On n’a pas baissé les bras. C’est un groupe avec des joueurs de qualité, de caractère. Il faut qu’on prône l’union. Tout le monde doit faire son autocritique. Il faut avoir un discours rassembleur.

Jean-Michel Aulas
Ça c’est jouer à pas grand-chose. On fait une grosse erreur. Il est interdit d’aller insulter l’arbitre comme ça été le cas. C’est une double peine de notre faute. Ce match nous reste en travers de la gorge. En début de match il n’y avait pas à cette envie. Il faut prendre le recul pour ne pas tout gâcher. Il reste des matchs. La première place ce n’est pas la peine d’en parler. Mais il ne faut pas se laisser distancer par Marseille. Il faut essayer de se remettre en cause. Ça leur donne une démultiplication en intensité, en mental. On va avoir la chance de recevoir des grosses équipes. Il faut qu’on juge sur ces matches à Gerland. Tout reste possible. L’objectif est de participer à la Ligue des Champions. On n’a pas réussi à trouver la bonne composition mais j’ai toute confiance en Rémi Garde. Il faudra nous juger à la fin. Je reste solidaire des joueurs et de l’entraineur. Ça ne sert à rien de taper dessus mais se redresser.  Il y a toujours des inquiétudes. Il faut toujours se remettre en question.

Sur le même thème