masculins / OL 1 - Rennes 4

Stakhanovistes... bons et mauvais élèves...

Publié le 28 février 2006 à 10:30 par R.B

C’est la trêve sans être du repos pour les internationaux de toutes nationalités… Ce n’est qu’un intermède de milieu de semaine avant la poursuite de la saison. Les Olympiens sont à 21 matchs maximum de leur fin de saison : 11 en championnat, 6 en Champions League et 4 en Coupe de France

Dans le championnat de France de L1, il y a les Stakhanovistes, ceux que leurs entraîneurs ne laissent jamais souffler en raison de leur importance ou du poste stratégique qu’ils tiennent comme celui de gardien de but. Et seule parfois une suspension vient « à leur secours ». Le Lyonnais Coupet, le Niçois Grégorini, le Stéphanois Janot et le Messin Borbiconi, seul joueur de champ, sont sur le grill depuis la première journée sans avoir manqué une seule seconde de jeu ; soit 2 520 minutes pour Grégorini et Janot et 2 430 pour Coupet et Borbiconi (un match en retard). Janot n’avait manqué aucun instant du précédent championnat. Il en est donc à 5 850 minutes de rang ; Coupet et Borbiconi suivent avec 4 140. Grégorini ayant lui laissé sa place en fin de match de la 38ème journée de la saison 2004-2005 à Valencony pour qu’il puisse faire ses adieux, en pleine lumière, à sa carrière de joueur.

Dans ce championnat, il y a les abonnés des cartons ; chaque club a ses « champions ». Avec 11 cartons jaunes en 20 rencontres disputées, le Niçois Rool est en tête au hit parade ; il partage le poste avec le Monégasque Zikos qui totalise 11 cartons jaunes dont 1 s’est transformé en rouge ; le Grec de l’ASM n’a joué que 18 matchs. Le Lensois A Diarra en est à 10 cartons jaunes dont 1 s’est transformé en rouge en 24 rencontres. Le Troyen Matuidi en possède 9 en 23 matchs ; le Parisien Cissé 9 dont 2 transformés en rouge. Le Messin Meniri 8… le Marseillais Lamouchi 8… l’Ajaccien Rodrigo 7. Dans les rangs lyonnais, la palme revient à Diarra et Tiago : 6 jaunes ne 23 et 22 rencontres. Armand, Meniri, Lécluse, Tchato, Cissé ont pris 2 cartons rouges soit directement, soit en addition de cartons jaunes dans une rencontre. L’Equipe la plus sanctionné est Monaco avec 62 cartons jaunes et 8 cartons rouges. Auxerre est en tête du Challenge du Fair Play avec 38 jaunes et 2 rouges.

S’il y a des mauvais élèves, d’autres sont plus respectueux (en enlevant les gardiens de but, moins exposés aux sanctions des arbitres) à l’exemple des Auxerrois Luyindula, Radet, Akale, Mathis ;du Manceau Fanchone ; des Lensois Carrière et Barul ; du Lillois Gygax ; des Marseillais Nasri et Meité ; du Nantais Guillon ; du Stéphanois Hognon ; des Sochaliens Dagano, Brunel et Calve ; du Toulousain Congré ; du Troyen Nadé. Quant à l’OL, Sylvain Wiltord est vierge de toute sanction. Parmi les 4 joueurs à temps plein, Grégorini et Janot n’ont pas pris de carton ; Coupet et Borbiconi, 1 seul jaune.
Sur le même thème