feminines / Wolfsbourg – OL féminin : J-1

Stamford Bridge, plus qu’un stade

Publié le 22 mai 2013 à 14:38 par SC

Les Lyonnaises disputeront jeudi la finale de Ligue des Champions contre Wolfsbourg, à Stamford Bridge, la forteresse du Chelsea Football Club…Focus sur une enceinte âgée de plus de 130 ans et dont l’histoire est unique…

Stamford Bridge est l’antre du Chelsea Football Club. Situé dans le quartier de Fulham, son nom renvoi au pont, le Stamford Creek, jouxtant l’entrée principale du stade. Sa capacité actuelle est de 41 841 places.

28 avril 1877…c’est la date d’inauguration de ce stade dont l’histoire est unique. Il est d’abord consacré aux compétitions d’athlétisme, et ce jusqu’en 1904. Lors de cette année, l’enceinte change de propriétaire et l’écossais Gus Mears, assisté de son frère Joseph, souhaite en faire le stade du club de Fulham, mais ce dernier refuse. Un stade mais pas de club…le promoteur décide alors de créer son propre club de football…le 14 mars 1905 naît Chelsea Football Club.

Alors qu’il devait comporter 100 000 places, la capacité de Stamford Bridge Stadium est ramenée à 70 000. Il reçoit sa première rencontre le 4 septembre 1905, lors du match amical contre Liverpool. La plus célèbre de ses tribunes est « Shed End », celle où les chants des plus fidèles supporters résonnent et qui l’ont eux-mêmes baptisés comme cela.

Le record d’affluence a été enregistré le 12 octobre 1935, lors de la rencontre entre Chelsea et Arsenal, avec 82 905 spectateurs. C’est aussi la plus grande affluence de l’histoire du championnat anglais. Mais, lors du match contre le Dynamo Moscou le 23 novembre 1945, certains pensent que ce record a été battu. Officiellement, « seulement » 74 500 supporters avaient assisté à ce match, mais ce chiffre ne prend pas en compte les milliers de personnes qui étaient parvenus à se placer illégalement sur le toit et sur les panneaux de publicité.

De sa construction à aujourd’hui, le stade a subi de nombreux travaux et de nombreuses évolutions, dont une grande modernisation à la fin des années 90 et début 2000. Les tribunes est, ouest et sud comportent désormais uniquement des places assises, et elles se rapprochent encore un peu plus de la pelouse. Aménagements tels que restaurants, hôtels, bars…sont aussi construits, dans l’optique d’engranger des recettes dans un contexte économique très compliqué, marqué par une forte dette. En 2003, Abramovitch, un milliardaire russe, rachète le club et lui donne une autre dimension. Il souhaite agrandir le stade et y ajouter plus de 20 000 places. Mais, le projet n’a pas encore abouti…

Peu importe, le stade Stamford Bridge ne manque pas de prestige…un stade pour lequel il a été créé un club de football, un antre ancré dans l’Histoire…Une nouvelle page de l’histoire de ce stade va être écrite…avec l’accueil ce jeudi soir de la finale de football féminin de la Ligue des Champions, entre l’OL et Wolfsbourg.

Sur le même thème