masculins / OLTV

Steed Malbranque dans OL System

Publié le 22 mars 2013 à 09:47 par R.B

Jeudi soir le milieu de terrain lyonnais était l’invité d’OLSystem… Retour sur cette heure avec un joueur qui s’exprime peu en dehors des terrains…

Il fut d’abord question de ce fameux départ, au début de la saison 2001, vers l’Angleterre. Des regrets Steed ?  « Non. J’ai vécu 10 années pleines d’émotion en Angleterre. Est-ce-que je suivais  l’OL ? Franchement je pouvais louper des résultats de l’OL, mais je suivais l’actualité. Je revenais assez souvent à Lyon. Formé au club, je me considère  comme un Lyonnais, même si je ne suis pas né à Lyon ». Prévoyait-il les succès lyonnais en partant? « Le club progressait, cela se sentait.  Mais savoir qu’il y aurait tous ces titres… non ».

Quand à ces questions sur son année sabbatique, il a été très clair. « Cela m’énervait un peu d’avoir toujours des questions sur le sujet comme sur  mon passage à St-Etienne et mon départ. Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails sur ce dernier sujet …mais disons que ce n’était pas évident de jouer à St-Etienne».

Le football est-il identique partout ? « Il n’y a pas de gros changements entre la France et l’Angleterre. Mais là-bas, j’ai appris à ne rien lâcher au quotidien. Cela m’a permis de progresser dans ce domaine. En Angleterre, les équipes vont constamment vers l’avant et cela laisse des espaces ». Steed donne tout quand il joue. « J’essaie toujours d’être le meilleur possible. Quand je loupe un match, j’ai du mal à dormir. Mon poste ? Pas de poste préférentiel. Je me sens bien dans le registre que j’occupe le plus souvent aux côtés de Max (Gonalons), mais si pour le bien e l’équipe il faut jouer sur un côté, je le fais… »

Son bilan avec l’OL lui qui a joué 2 639 minutes (6ème temps de jeu) avec 2 buts et 8 passes décisives-? «Les gens s’interrogeaient sur mon niveau; je l’accepte... Ce qui m’embête actuellement c’est qu’en 2013, je  suis moins performant. Je me pose des questions sans être obnubilé… Je n’ai pas d’explications à ce coup de moins bien ».

Comment décide-t-on de reprendre une carrière ? «Déjà, je n’avais jamais dit que j’arrêtais. Je n’avais simplement pas trouvé de projet intéressant. J’ai souhaité attendre. Je faisais une parenthèse. J’aurais dû m’exprimer sur ce sujet à l’époque. Le fait d’attendre m’a permis de revenir au club. Je n’y pensais pas au départ, mais au mois d’avril, mai… c’était un peu différent dans mon esprit… et cela s’est fait. Je suis heureux».

Le foot ? « J’aime les belles actions, les gestes techniques avec un but à la fin. Je ne regarde pas souvent les matchs à la télé. A la maison, j’aime bien couper.  Le foot est très médiatisé avec beaucoup d’argent, beaucoup de demandes… »

Après 29 journées, quel bilan pour l’OL? » L’OL doit être content d’être à la 2ème place. Ce n’était pas prévu….Content, mais on ne doit pas se satisfaire de cela. Il reste 9 matchs à jouer. Il faudra être costaud.  A Bastia, tout le monde a failli. Le collectif s’en est ressenti. Une défaite collective qui doit nous servir pour la suite. Cela peut faire du bien de prendre un bonne claque pour mieux repartir de l’avant. Le championnat est très serré ; ce n’est pas aussi facile que cela pour le PSG comme on peut le voir ».

Le championnat pour seule compétition jusqu’à la fin de saison ? « Cela aurait été bien de continuer l’aventure européenne pour acquérir de l’expérience. On a été déçus de sortir de cette compétition. Il n’a pas manqué grand-chose. Le hasard a eu son rôle dans cette élimination. Tottenham ? Elle ne m’a pas surpris… »

Les stades qu’il a fréquentés ? « L’Emirates Stadium d’Arsenal m’a marqué…  Il y a aussi les ambiances à Liverpool, Manchester… Je n’ai jamais eu peur dans un stade même si les derbies entre Sunderland et Newcastle étaient chauds… Il n’y a pas eu de débordements…. ».

>> Retrouvez OL System du lundi au vendredi de 19h à 20h en direct sur OLTV