medias / OLTV

Sur La Route…André Ferri

Publié le 18 janvier 2013 à 17:00 par CC

L’ancien défenseur de l’OL dans les années 80 vit désormais près de Bordeaux et du village de Saint-Emilion. Loin du monde professionnel, il revient sans détour sur son passage au club. Première diffusion : Samedi à 20h00 sur OLTV

André, comment avez-vous atterri à l’Olympique Lyonnais au début des années 80 ?
J’étais originaire du Puy de Dôme et de la ville de Riom. Après avoir commencé ma carrière au SCO d’Angers puis porté les maillots des Girondins de Bordeaux et de l’OGC Nice, j’ai été contacté par l’Olympique Lyonnais. Je n’ai pas hésité une seconde : c’était l’occasion de me rapprocher de ma famille et surtout d’évoluer dans un club alors ambitieux avec la présence notamment de joueurs comme Jean Tigana et Jean-Marc Furlan.

Après une première saison dans le haut de tableau, vous avez connu des heures plus sombres…
Nous avons en effet terminé 6e de D1 lors de la saison 1980-81. Le club a ensuite connu de gros problèmes financiers. Les meilleurs joueurs ont été vendus et le recrutement n’a pas été à la hauteur. On a même dû aller « pleurer » à la mairie pour que la subvention allouée au club soit conservée. L’OL aurait pu disparaître à cette époque d’autant que nous sommes tombés en deuxième division en juin 1983.


Vous avez malgré tenu à rester au club…
J’aurai pu en effet partir mais je voulais absolument aider le club à remonter en première division. On est même passé tout près de la descente en 3e division. J’avais été alors nommé adjoint de Robert Herbin pour les 10 derniers matchs de la saison et on avait réussi finalement à se maintenir. Je garde un mauvais souvenir de mes deux dernières saisons avec Robert Nouzaret. Il m’a écarté du groupe et a tout fait pour que je quitte le club. Cette dernière expérience ne m’a pas poussé à rester dans le milieu.



Sur La Route…André Ferri (env. 20 minutes)
Première diffusion : Samedi 19 janvier à 20h00 sur OLTV
Rediffusions : Samedi 19 janvier à 23h30 ; dimanche 20 janvier à 20h55, lundi 21 janvier à 18h40, …