masculins / OLTV

Sur la Route de Jean Tigana

Publié le 16 novembre 2012 à 14:22 par CC

L’ancien milieu de terrain international et entraîneur de l’Olympique Lyonnais nous ouvre les portes de son domaine de Cassis. L’occasion de parler de l’OL, du foot et de sa passion pour le vin. Première diffusion : Ce samedi à 20h30

Jean, quelle place occupe l’Olympique Lyonnais dans votre immense carrière ?
Une place de choix. Sans l’OL, je n’aurais jamais connu tout ça. Je pense même que j’aurais fait une carrière moyenne. Lorsque Aimé Jacquet et Fleury Di Nallo sont venus me chercher à Toulon, j’étais prêt à tout pour jouer en première division. J’ai passé trois années merveilleuses entre 1978 et 1981. J’ai eu le bonheur d’évoluer au milieu de terrain en compagnie de Serge Chiesa et Alain Moizan. J’ai énormément progressé à leurs côtés. Sans Lyon, je n’aurai pas gagné ensuite tous ces titres avec Bordeaux, Marseille et bien sûr l’équipe de France.



C’est l’OL également qui vous a mis le pied à l’étrier pour le poste d’entraîneur.
A la fin de ma carrièrre, j’avais eu une proposition de Bernard Tapie pour intégrer le staff de l’OM. J’avais refusé, je voulais alors me consacrer à mes vignes dans la région de Bordeaux. Mais quand on a la passion, on ne peut pas résister. Deux ans plus tard, Jean-Michel Aulas et Bernard Lacombe m’ont contacté pour prendre la succession de Raymond Domenech. Je ne pouvais pas refuser. J’avais une dette envers le club. J’ai donc choisi Lyon alors que Bordeaux également m’attendait pour signer un contrat.

Et vous n’avez pas regretté…
Oh non… je me suis éclaté. J’avais fait venir trois joueurs de Marseille – Abédi Pelé, Manuel Amoros et Pascal Olmeta – et il y avait autour des jeunes de qualités comme Bruno N’Gotty et Florian Maurice. Lors de ma deuxième et dernière année, on est pas passé loin du titre derrière le FC Nantes. Je crois même que sans le match arrêté à Metz alors qu’on menait au score, on aurait pu être champion. Ce sont en tout cas de belles années. J’avais ensuite énormément d’ambitions et l’OL devait vendre quelques joueurs. Mais une nouvelle fois, l’OL a lancé ma carrière d’entraîneur et toutes les belles années que j’ai vécues à Monaco et à l’étranger, je les dois encore à ce club.

Sur la Route de Jean Tigana (20 minutes). Première diffusion : ce samedi à 20h30.

Rediffusions : Dimanche 18 novembre à 7h00 et 22h55 ; Mardi 20 novembre à 12h00 ; Mercredi 21 novembre à 10h00 et 17h40.