masculins / OLTV

Sur la Route de Vikash Dhorasoo

Publié le 10 novembre 2011 à 12:06 par CC

Dans un numéro exceptionnel de 26 minutes, l’ancien milieu de terrain revient sur ses années lyonnaises et sa nouvelle vie. Extrait de cette balade parisienne ce soir vers 19h20 dans l’émission OL System.

Vikash, voilà un peu plus de sept ans que vous avez quitté l’Olympique Lyonnais, quels souvenirs gardez-vous de ce passage ?
Au final, on ne garde que les bons souvenirs. Je me rappelle notamment de mon arrivée à Lyon. J’ai tout de suite aimé cette ville et le quartier de Saint-Jean où j’habitais. J’ai connu une adaptation assez rapide et je me souviendrais toujours de mon premier match à Gerland avec l’OL. C’était en août 1998 et on avait gagné 6-1 contre Toulouse. J’avais marqué le dernier but de la rencontre. Ensuite, il y a eu quelques couacs comme l’élimination face à Maribor en tour préliminaire de la Ligue des Champions, mais on l’a vite oublié avec notamment ce premier titre décroché en Coupe de La Ligue en 2001 au stade de France. C’était un tel bonheur d’offrir ce trophée à tous les Lyonnais. En football, on est habitué à perdre et à gagner, mais apporter une telle joie aux Lyonnais, les vrais, c’était énorme.

Il y a eu deux actes dans votre passage à l’Olympique Lyonnais. C’est le second, sous l’ère Paul Le Guen, qui semble avoir été le plus marquant. Qu’en pensez-vous ?
Après une année de prêt à Bordeaux, je suis revenu à l’OL et à ma grande surprise, Paul Le Guen comptait vraiment sur moi et il m’a associé au milieu de terrain à Juninho et Eric Carrière. Un vrai régal. J’avais manqué le premier titre, mais j’ai eu la chance de participer aux deux suivants. Il y avait une ambiance exceptionnelle dans le groupe. Je me souviens notamment qu’à une demi-heure du coup d’envoi, on jouait sur nos consoles à « Qui veut gagner des millions ? » et cela ne nous empêchait pas de faire de grands matchs ensuite sur le terrain.

Je suis bien entouré et j’ai envie de faire des choses pour les autres...

Après votre départ de Lyon, les évènements se sont enchaînés...
Il y a eu en effet cette proposition du Milan AC que je ne pouvais pas refuser, puis mon retour en France au PSG où cela ne s’est pas passé comme je l’espérais, la Coupe du monde 2006 avec l’équipe de France. Ces deux dernières expériences m’ont permis de préparer ma reconversion. Lorsque j’étais joueur, j’avais une réputation de joueur « à part ». Cela me sert plutôt aujourd’hui. J’ai créé une société de production de films « Trompe le monde », je joue au Poker, je fais des chroniques pour plusieurs médias et j’ai également participé au lancement du manifeste « Tatane » pour un autre football. Aujourd’hui, on est nombreux autour de moi à vouloir monter des projets. Je suis bien entouré et j’ai envie de faire des choses pour les autres...



Diffusions : Samedi 12 novembre à 1h30, 6h30 et 19h30 ; Dimanche 13 novembre à 20h30 ; Lundi 14 novembre à 12h ; Mercredi 16  novembre à 6h15 et 14h ; Jeudi 17 novembre à 12h ; Vend 18 novembre à 4h30 et 7h ; ...


Sur le même thème