masculins / OLTV

Sur la Route...Franck Priou

Publié le 18 mai 2011 à 10:30 par CC

L’ancien attaquant de l’OL est à la tête cette saison du club du FC Martigues en CFA. Et s’il a beaucoup bourlingué depuis son départ du club en 1988, il n’a pas oublié le club qui l’a lancé.

Franck, même loin du plus haut niveau, vous semblez toujours animé d’une grande passion pour le football...
Quand on peut partager ce que l’on aime avec des gens qui sont sur la même longueur d’onde, c’est un bonheur permanent. Que l’on soit en Ligue 1 ou en CFA, l’important c’est vraiment de prendre du plaisir et d’être avec des personnes qui partagent les mêmes convictions. J’aurai pu continuer l’aventure cette saison avec le club du FC Gap que j’ai mené en National, mais j’ai préféré le choix du cœur avec Martigues. Ma famille est installée ici depuis 15 ans et je pense que ce club, qui a évolué en première division, a de belles années devant lui. Permettre à Martigues de retrouver un jour la Ligue 2, voilà mon ambition...

Pensiez-vous basculer vers le métier d’entraîneur à la fin de votre carrière de joueur ?
Pour moi, l’aventure dans le football n’a toujours été que du bonus. J’ai commencé à travailler à l’âge de 16 ans et pendant plusieurs années j’ai partagé ma vie entre le boulot et le football. Il a fallu que Lyon me recrute à Istres pour que je bascule à 21 ans dans le professionnalisme. Toute ma carrière n’a été ensuite que du bonus. Du coup, j’ai toujours pensé que le football serait une parenthèse dans ma vie. Pour l’instant, elle n’est toujours pas refermée. Tant mieux !

Quels souvenirs gardez-vous de vos deux saisons à l’OL en D2 entre 1986 et 1988 ?
Ils sont tellement nombreux. Il y a mon premier match en pro avec l’OL à Gerland en D2 où je marque un but. Un moment unique. Il y a également cette rencontre où je débute dans la cage face à Gueugnon parce que notre gardien de but, Slobodan Topalovic a eu un malaise quelques minutes avant le début du match. Un grand souvenir car on gagne au final 7-1. Il y a aussi des moments plus douloureux lors de ma seconde saison lorsque je suis relégué sur le banc. Avec le recul, je me dis que toute cette deux premières années professionnelles  m’ont aidé à grandir et m’ont beaucoup servi pour la suite de ma carrière.


Sur la Route de Franck Priou. Première diffusion : Mercredi 18 mai à 19h45 dans l’émission OL System sur OLTV.

Sur le même thème